Femmes Qadjar : images de femmes du 19ème siècle en Iran

Femmes Qadjar

Erigé par l’architecte Leoh Mong Pei sur une île artificielle à une soixantaine de mètres de la Corniche de Doha, le Musée d’Art Islamique est le plus grand musée du Qatar.

Entouré de jardins, il offre aux visiteurs un moment de sérénité, de beauté et de quiétude absolues.

Disposant d’une collection d’œuvres d’art islamique d’une grande rareté datant des VIIe et XIXe siècles, la richesse des partenariats qu’a établis le Musée avec le British Museum, le Louvre, le musée de New York, le musée d’art islamique d’Egypte, la collection royale du Maroc et la Fondation Cartier, lui permet d’offrir au public des expositions temporaires de très grande envergure, lui conférant un avenir de centre international tant de dialogue que d’échanges culturels, et d’expertise en art islamique.

Vient ainsi de débuter et ce, pour l’année entière, une exposition consacrée aux femmes Qadjar.

La période de la dynastie Qadjare, qui a duré de 1781 à 1925, a été marquée par un fort développement artistique, favorisé par la stabilité que traversait le pays à cette époque, principalement pendant les règnes de Fath Ali Shah Qajar (r.1797 – 1834) et Nasir al-Din Shah (r.1848 – 1896).

Photographie de Qajar femmes

Les relations entre Perse et Occident se développant, l’influence européenne est très marquée touchant le domaine des iconographies et des techniques archaïsantes, comme les reliefs sculptés, puis primordiale avec l’arrivée de la photographie, des peintures à l’huile sur toile de grandes dimensions et une architecture monumentale, civile et religieuse.

Il est question plus précisément dans cette exposition de la place centrale qu’occupaient les femmes dans l’expression culturelle de cette époque de l’histoire iranienne, leur représentation étant devenue des éléments essentiels des scènes artistiques, et comment les artistes contemporains continuent de s’en inspirer. Les œuvres les plus célèbres du courant artistique Qadjar représentent des souverains masculins, dont les portraits grandeur nature exagèrent la virilité pour mieux représenter leur puissance.

Farhad et Shirin de Ghulam Mirza Khuchek

Grâce à une variété d’objets historiques de la collection de MIA, en juxtaposition avec des photographies et des œuvres d’art contemporaines inspirées par la période Qajar, des images de femmes raffinées à la cour ou dans leur vie quotidienne, musiciennes ou aristocrates, cette exposition examine la représentation des femmes dans l’art de Qajar et l’évolution de la beauté féminine à partir d’une variété d’ angles et au début de la modernité.

Icône dans le monde de l’art, de la culture et du patrimoine, le Musée d’art islamique (MIA) de Doha reflète avec cette très belle exposition consacrée à la période Qadjar iranienne, la grande vitalité, la complexité et la diversité des arts de l’Islam.

Infos pratiques

Musée d’Art Islamique
Galerie des Expositions Temporaires
Exposition du 25 mars 2015 – 30 janvier

www.mia.org.qa

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

©MasashiWakui-TokyoVIII.gif YellowKorner

YellowKorner, partenaire des Rencontres de la photographie d’Arles

Pour la deuxième année consécutive, YellowKorner / La Hune est partenaire des Rencontres de ...

Sèvres au PAD

Sèvres célèbre la couleur et présente une sélection d’oeuvres rares au PAD

Connu pour être l’incontournable événement pour les amateurs et collectionneurs internationaux d’Art et de ...

Brassaï

Oser la photographie ! 50 ans d’une collection d’avant garde

Oser la photographie ! de beaux noms de photographes, que de maîtres de la ...