• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

exposition « Ornicar » à la Galerie du Crous du Paris

galerie du crous

Après une année d’intervention dans les écoles de Saint-Ouen, cinq jeunes artistes de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts présentent à Paris leur travail et celui des élèves.

 Fruit d’une année d’échanges entre les artistes, les enfants et leurs professeurs, l’exposition « Ornicar » raconte le parcours que Fanny Béguery, Louise Deltrieux, Judith Espinas, Sabrina Vitali et Romain Trinquand ont tracé main dans la main avec les élèves.

L’exposition « Ornicar », présente les oeuvres que les cinq diplômés des Beaux-arts de Paris ont réalisées, seuls ou avec les élèves, au sein des écoles Anatole France, Emile Zola, Frédéric Joliot-Curie, Jules Vallès, et au collège Joséphine Baker (mettre les villes). Avec l’appui des enseignants, chacun a élaboré un programme pédagogique original en accord avec sa propre pratique artistique. C’est donc au croisement de la réflexion créative des cinq artistes et des liens d’apprentissage mutuel qu’ils ont tissés avec les élèves que sont nées les oeuvres qui composent l’exposition.

Les artistes : Fanny Béguery mène actuellement deux projets pédagogiques, l’un dans le cadre de sa résidence avec des élèves de CE2 et CM1 de l’école primaire Anatole France de St-Ouen, le second en collaboration avec Adrien Malcor (RADO) dans trois écoles de Corrèze. À l’école Émile Zola, Louise Deltrieux a fait le pari d’une double initiation auprès d’une classe de CE2 : l’art et l’ornithologie. C’est à la croisée de ces deux disciplines a priori très éloignées que sont nées des productions plastiques. Le médium privilégié de Judith Espinas étant la sculpture, c’est ce qu’elle a choisi d’expérimenter et de redécouvrir cette année avec les enfants d’une classe de CM1 de l’école Frédéric Joliot-Curie.

Lors de sa résidence au sein de l’école Jules Vallès, Sabrina Vitali mène un projet artistique avec une classe de CE2 autour des questions de l’éphémère, du sensible, du fragile, de l’impermanence des choses ainsi que du rapport aux odeurs et à la nourriture. Enfin Romain Trinquand propose aux élèves d’une classe de 4e du collège Joséphine Baker d’explorer les possibilités de l’image animée et de mettre en scène leurs fictions. En revenant aux rudiments du cinéma, et avec un vocabulaire proche des acteurs burlesques et des cartoons, les élèves découvrent de manière ludique la richesse de ce médium.

Le programme

Le programme d’artiste intervenant en milieu scolaire (AIMS), innovant et unique, est né à la rentrée 2010, d’une étroite collaboration entre quatre partenaires partageant des convictions profondes quant à la nécessaire place de l’art et de la culture dans la cité. Il a pour double objectif de promouvoir l’éducation artistique en milieu scolaire, notamment en zone d’éducation prioritaire, et d’offrir de nouveaux débouchés professionnels aux diplômés des Beaux-arts de Paris.

Cinq artistes ont ainsi bénéficié d’une bourse et d’une expérience qui leur a permis d’acquérir pendant un an les compétences nécessaires à l’intervention en milieu scolaire, puis de voir leur expérience validée par un diplôme délivré par les Beaux-Arts de Paris.

  • Exposition du 5 au 15 juin 2013

Galerie du Crous du Paris
11 rue des Beaux-arts, Paris 6e
Ouverture du lundi au samedi de 11h à 19h

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité