Exposition : et 1917 devient Révolution…

Révolution russe

Pour le centenaire de 1917, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine présente une exposition consacrée à la Révolution russe : Et 1917 devient Révolution…

La Révolution russe fêtant cette année son centenaire, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) lui consacre une exposition qui débutera à l’automne prochain : Et 1917 devient Révolution… . Février 1917 : Epuisé par la guerre, le peuple russe fait abdiquer le tsar Nicolas II, dernier des Romanov. Aux côtés d’un gouvernement provisoire apparaissent les soviets, organes de la nouvelle démocratie révolutionnaire. Doutes et incertitudes sont de mise. En octobre de la même année les bolcheviks  prennent le pouvoir au nom des soviets et renversent le Gouvernement provisoire de Kerenski ; ils installent un régime léniniste dont les décrets sur la paix, la terre, le contrôle ouvrier et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, lassent préfigurer une nouvelle ère qui, au final, débouchera sur une guerre civile d’une grande violence, au cours de laquelle bolcheviks, Armées blanches et autres adversaires tels les Makhnovchtchina et les Armées vertes s’affronteront violemment.

L’économie russe s’effondre, accompagnée d’une famine particulièrement meurtrière. La victoire des bolcheviks aboutira à la reconstitution, sous l’égide de l’URSS, de la majorité des territoires de l’ex-empire et donnera naissance au communisme, au sens contemporain du terme. Si la révolution russe a été largement favorisée par la Grande Guerre, elle a été un événement fondateur et décisif du XXè siècle ; dés son avènement, elle a passionné l’opinion, la presse et les soldats au front. Objet de sympathies et d’espoirs pour les uns, de critiques, de peurs et de haines en raison de la terreur rouge pour les autres, elle a déchainé les passions des foules et historiens et demeure l’un des faits les plus étudiés et les plus discutés de l’histoire contemporaine.

Le centenaire des révolutions russes coïncidant avec celui de la Bibliothèque musée de la Guerre, devenue Bibliothèque de documentation internationale contemporaine qui a immédiatement eu pour objectif de collecter directement sur le terrain des documents originaux, l’exposition présentera des documents uniques, affiches, tracts, films, photographies, presse illustrée, objets collectés à chaud pendant les événements et permettant de comprendre comment 1917 devient « révolution », bouleversant l’univers politique, économique, social de millions d’hommes, de femmes et d’enfants en Russie, puis dans le monde entier.

Le public se trouve plongé au cœur de l’événement, la première partie de l’exposition lui permettant de revivre chronologiquement les enjeux par des tracts-affiches, photographies et revues satiriques, et de comprendre le contexte de la Grande Guerre avec la dislocation de l’armée russe et la naissance de l’Armée rouge tout en soulignant les revendications sociales et nationales nées de la révolution de Février, qui auguraient une refondation de la Russie comme nouvelle union des peuples.

La seconde partie s’intéresse à la manière dont les Français réagissent aux révolutions ayant lieu en 1917, et la fin du parcours s’attache à expliquer comment le mythe de la révolution d’Octobre s’est substitué à la réalité pour construire un nouvel imaginaire offrant ainsi une vision révolutionnaire du monde et une promesse d’un avenir meilleur.

L’année 1917 en Russie a été revisitée depuis une vingtaine d’années par de nouvelles recherches historiques s’appuyant notamment sur des archives inédites, intimes, iconographiques et audiovisuelles, permettant de revisiter et d’approfondir cette page exceptionnelle de l’histoire.

Photo : Photo prise en 1917 de la famille impériale russe: (au 1er plan de g à d) princesse Olga, le tsar Nicolas II, princesse Anastasia, le tsarevitch Alexeï et princesse Tatiana. (au 2ème plan de g à d) princesse Maria et la tsarine Alexandra Fedorovna / LEHTIKUVA/AFP

Et 1917 devient Révolution…
Exposition du 18 octobre 2017 au 18 février 2018

BDIC Hôtel national des Invalides
Cour d’honneur 129 rue de Grenelle
75007 Paris

http://www.bdic.fr/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Serge Gainsbourg

Serge Gainsbourg à l’Instant

À l'occasion des 25 ans de la disparition de Serge Gainsbourg, la Galerie de ...

Bakary Emmanuel Daou

les Rencontres de Bamako 2015 « Telling Time »

Après deux ans d’interruption, suite aux événements que le Mali a connus, les Rencontres ...

Le Chalet du Lac

ça swingue, ça danse au Chalet du Lac

Si vous aimez danser sur des rythmes endiablés, si vous recherchez souvenirs et émotions, ...