• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Exposition de 50 Warhol à la Galerie Taglialatella

Andy Warhol
Andy Warhol, Self Portrait, 1977- The Andy Warhol Foundation for the Visual Artwork is © 1987-2011.

A l’occasion de son troisième anniversaire, la Galerie Taglialatella consacre une exposition à son artiste phare : Andy Warhol. Regroupant près d’une cinquantaine d’oeuvres, l’exposition retrace, en développant une vision à la fois thématique et chronologique, le parcours de l’artiste, mort en 1987. Ce voyage dans l’Oeuvre de l’artiste met en lumière le lien fort, parfois visionnaire, que Warhol a entretenu tout au long de sa carrière avec la culture populaire américaine.

La plupart des images appropriées par l’artiste sont tirées de vieux films d’Hollywood, de portraits de célébrités ou de la télévision des années 1950 ou 1960 et présentent une vision universelle du passé, une vision enchantée de l’Amérique puissante.

En effet, dès les années 1960, Andy Warhol a manifesté un intérêt infaillible pour les motifs puissants de son temps, ces images contemporaines qui captivent l’imagination moderne aussi fortement que les dieux et les déesses de la mythologie antique.

Tout au long des années 1970 et dans les années 1980, l’une des inspirations majeures d’Andy Warhol a été tournée vers de nombreux portraits de gens riches et célèbres. Mais il réalisait également des séries de représentations emblématiques d’objets ou d’hommages à des icônes.

Les débuts :
Né à Pittsburg en 1928, Andy Warhol devient dans les années 50, un illustrateur doué et un graphiste célèbre connu principalement à l’époque pour ses dessins de chaussures animés, réalisés pour des campagnes publicitaires. Il s’impose rapidement et avec succès, comme un artiste indépendant, grâce à sa signature particulière marquée par la technique de la « ligne floue » ou « Blotted Line ». Déniant toute invention et cherchant à éliminer les principes de composition propres à ses contemporains, il agrandit et multiplie les images qu’il puise dans le quotidien et devient, en 1962, une star médiatique et un acteur principal de la culture « underground » des années 1960.

Flowers:
Les fleurs sont une thématique récurrente en histoire de l’art à laquelle Warhol accorde une place importante tout au long de sa carrière. L’un de ses exploits les plus singuliers a été de redonner vie et de moderniser les thèmes dits « classique». Sa célèbre série “Flowers” créée à partir de 1964 illustre parfaitement ce phénomène. En fusionnant la photographie et les stratégies d’impression commerciale, Warhol remet au goût du jour la nature morte florale classique et crée ainsi des images qui vont prendre le statut d’icônes.

Les politiques:
Warhol a été un grand témoin artistique de son temps, le premier artiste à reconnaître véritablement le pouvoir grandissant des images reproduites et leur impact sur la société contemporaine. L’artiste a radicalement redéfini l’art du portrait en créant notamment un large panel de portraits des principaux dirigeants politiques de son temps. Warhol n’était pas un personnage politique stricto sensu, mais ses portraits de figures politiques comme ceux du Président Mao ou de Ronald Reagan étaient directement liés à son intérêt pour le « consumérisme » de la célébrité, et cela sans tenir compte des lignes politiques, de la beauté ou du talent de la figure représentée.

Les animaux :
Warhol affectionnait particulièrement les animaux et ses nombreux projets basés sur ce thème comptent parmi les oeuvres les plus vivantes, les plus colorées et les plus inspirées de son travail. Sa préoccupation pour la préservation de la vie sauvage – faune et flore – lui inspira divers projets majeurs dans les années 1980 comme la série des « Endangered Species » – « Espèces en voie d’extinction » – et un ouvrage collaboratif intitulé « Vanishing Animals » – « Animaux en disparition » – publié en 1986 que Warhol a illustré pour faire prendre conscience à ses contemporains des quinze espèces animales en voie d’extinction les moins connues à travers le monde.

Les icônes:
Warhol a aussi reconnu que les principales figures et symboles de la culture américaines (personnages ou produits de consommation) constituaient un lien social puissant au sein de la société contemporaine et qu’il lui revenait de les transformer en art. Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe et Elvis Presley étaient connus de tous, et à travers eux, Warhol créa des images qui représentaient véritablement la vie de son époque. Ses images de Marilyn, de célébrités, mais aussi d’objets du quotidien sont devenues des icônes représentatives de sa propre religion qui allaient constituer l’un des panoramas les plus impressionnants du monde matériel dans lequel nous vivons.

Les dernières années:
Jusqu’à la mort prématurée de Warhol, ses dernières années ont été une période d’immense productivité et d’expérimentation pendant laquelle l’artiste a réengagé ses pratiques picturales fondamentales. Influencé et inspiré par une génération montante d’artistes des années 1980, Warhol a réalisé un certain nombre de travaux ambitieux dont certains en collaboration avec des artistes comme Francesco Clemente et Jean-Michel Basquiat. Parmi les nombreuses oeuvres personnelles qu’il a créées, l’un de ses projets les plus fascinants est une série de peintures en noir et blanc dans laquelle l’artiste reprend et réexamine ses premiers thèmes de prédilection : les images quotidiennes de la culture commerciale qui l’avaient rendu célèbre. L’oeuvre personnelle d’Andy Warhol reste une masse considérable qui a redéfini les frontières de l’art de la seconde moitié du XXe siècle en faisant tomber les barrières entre les artistes et le grand public, mais surtout entre les arts graphiques industriels et les beaux-arts. Il est devenu par là l’un des principaux phénomènes culturels et esthétiques du XXe siècle.

  • Exposition jusqu’au 27 Décembre 2013

Galerie Taglialatella

  • 13 rue de Picardie
  • 75003 Paris
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité