• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

exposition collective (mis)perception à la galerie Paul Frèches

Hou Yong – Grey 6 – 2011

L’exposition réunit cinq artistes qui placent le questionnement sur la perception au cœur de leur démarche, chacun d’entre eux le déclinant selon des modalités qui lui sont propres. Au gré de leurs recherches dans des médiums variés (peinture, dessin, sculpture, photographie), ils développent un rapport élaboré à l’abstraction, qu’il se base sur la frontière ténue entre le sujet et la forme (Constance Nouvel, Hou Yong) ou soit nourri par une réflexion historique (Marie Lancelin, Camille Debray, Pan Xiaorong). La facétieuse mise en tension entre l’image et les moyens matériels qui provoquent ou empêchent son apparition est l’une de leurs stratégies favorites. Enfin, tous les cinq accordent une attention particulière au mouvement, dont ils entretiennent l’illusion dans l’espace défini par l’œuvre elle même ou dans l’espace d’exposition.

Camille Debray
Dans ses peintures, sculptures et installations, Camille Debray met en évidence les pièges de la représentation pour finalement les déjouer. Les mécanismes de la perception visuelle et les conventions qui en découlent y sont explorés avec une rigueur qui n’exclut pas la dimension ludique. Les pièces présentées dans l’exposition, entre sculpture et peinture, se tiennent sur la ligne où l’illusion se confond avec ses moyens d’apparition.

Hou Yong
Les peintures de Hou Yong proposent au regard des étendues monochromes parcourues d’ondulations qui rappellent des vagues.
Réalisées à l’acrylique et au crayon, elles prennent pour titre une couleur associée à un chiffre, signifiant le refus de l’artiste de donner toute forme d’explication sur son travail, pour seulement l’ancrer dans une expérience de perception située dans un continuum qui fait écho aux fluides parcourant ses toiles.

Marie Lancelin
La pratique de Marie Lancelin intègre dessin, sculpture, photographie, vidéo, et performance, au sein d’un grand recyclage de formes qui rappelle les avant-gardes du début du XXème siècle. Les éléments géométriques qui évoquent le graphisme sont utilisés en tant que signes à partir desquels se constitue un langage parcourant l’ensemble de cette œuvre protéiforme et ludique.

Constance Nouvel
Constance Nouvel développe depuis 2008 un ensemble d’œuvres qui prennent pour point de départ l’analyse critique des caractéristiques et des limites du médium photographique et leur remise en question, souvent iconoclaste. La notion de strate revient régulièrement dans ses travaux, qui se basent sur des prises de vues qu’elle réalise puis re-configure selon des protocoles prédéterminés rigoureusement. Le sujet et la narration sont tenus à distance, le caractère bi-dimensionnel est dépassé et l’image devient un objet, à moins qu’elle ne soit un objet qui se révèle être une image.

Pan Xiaorong
Les œuvres de Pan Xiaorong évoquent à première vue des peintures abstraites monochromes, structurées par des lignes géométriques. A y regarder de plus près, on constate qu’il ne s’agit pas nécessairement de peinture, mais le plus souvent du seul support (un papier épais ou un carton) incisé, tailladé, gratté au cutter. La surface est scarifiée selon un processus déterminé, dont découle une gestuelle répétitive. Les pièces jouent avec la perception du regardeur, entre froideur abstraite et sensualité, dans l’illusion d’un mouvement vibratoire.

A venir :

La galerie présentera des nouvelles toiles de Huang Yu-Xing au YIA art fair du 17 – 21 octobre

Galerie Paul Frèches

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité