Exclusivité : Nouveau clip Kendra Morris I’m gonna be (500 miles)

La musique pour Kendra Morris, c’est une raison de vivre. Elle est tombée dedans toute petite, si petite que ses souvenirs ne remontent pas jusque là; ses parents chantaient dans des groupes pendant que, de son côté, elle bricolait sa machine à karaoké pour la transformer en studio de fortune!

« J’allais dans ma penderie avec des cassettes, je chantais puis enregistrais, retournais la cassette et ainsi de suite » se souvient-elle.

Cette enfance bercée des musiques de Marvin Gaye, de Stevie Wonder et des Jacksons 5 débouche sur une école d’arts de la scène puis sur l’université. Mais l’appel de la musique est plus fort que tout, et Kendra se met à la guitare et commence à écrire les paroles de ses chansons.

On la retrouve en 2003 à New York avec son groupe « Pinktricity » qu’elle quitte pour entamer sa carrière en solo.

« Je ne voulais plus faire partie d’autres groupes » dit-elle. « Je sentais que j’avais quelque chose de plus à exprimer ».

Dans la solitude et la quiétude de son loft, les sons et les mots enfouis dans son cœur s’harmonisent, prennent forme, se matérialisent et deviennent ses deux premiers EP qu’elle autoproduit: This Won’t Hurt A Bit (2007) et Milk And Cookies Never Lie (2008).

L’acquisition d’un SHARP GF-777, célèbre boîte à rythme des groupes Hip-Hop des années 80, permet à Kendra d’innover en l’incorporant dans ses sets live. Elle enchaîne alors de nombreux shows en solo durant lesquels elle rencontre le producteur Jeremy Page, puis sort un nouvel EP éponyme en 2010.

L’excellence qu’elle déploie dans la rédaction de ses paroles lui vaut une reconnaissance de l’ASCAPet du hall of Fame des auteurs-compositeurs qui lui décernent le Prix Holly 2011 des nouveaux talents.

Banshee Kendra Morris

Banshee Kendra Morris

Kendra se consacre alors à l’écriture et à l’enregistrement de son premier album « Banshee », album où des histoires autobiographiques se croisent avec d’autres fictives, réunies sous un titre faisant écho aux légendes irlandaises. L’album, produit par son complice Jeremy Page, sort en 2012.

Sa qualité musicale et son originalité sont telles, que le titre « Concrete Waves » crée un incroyable buzz sur la toile et consacre Kendra « Janis Joplin des temps modernes ».

« D’une certaine façon les banshees jettent des sorts avec leurs voix et je pense que les plus grands chanteurs font exactement la même chose » dit-elle

Attendue en Europe pour une grande tournée qui s’annonçait déjà comme magistrale, il faudra attendre le second semestre 2015 pour venir l’applaudir, la nouvelle diva de la soul musique mettant momentanément sa carrière entre parenthèses le temps de devenir maman.

Elle profite de ce retrait de la scène pour avancer l’enregistrement de son 2ème présentera en Europe lors de sa tournée 2015.

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Emma Beatson

OBK Sessions by Emma Beatson

Elle est jeune, elle est belle et déboule telle une météorite dans le ciel ...

watsky

Watsky : Rappeur, poète, slameur, acteur, producteur…

Watsky, c’est l’histoire d’un jeune slameur devenu en l’espace d’un album l’un des plus ...

Boys Noize

Boys Noize fête les 10 ans de son label

Cette année, Boys Noize (Alex Ridha) a fêté le succès de son label, Boysnoize ...