• Participez au sixMic Crowfunding !

Etat d’urgence, RSA, Donald Trump, Barack Obama, etc… sont dans la revue de presse

Etat d'urgence - Escaliers et ascenseur d'accès aux Tribunes de la presse - © Assemblée nationale

L’Assemblée aux trois quarts vide pour voter sur l’état d’urgence : « C’est une pitié pour notre représentativité ! »

L’hémicycle était aux trois quarts vide, mardi 9 février, quand l’Assemblée a voté l’article 1er du projet de révision constitutionnelle. Il prévoit d’inscrire dans la loi fondamentale le régime de l’état d’urgence, disposition contestée par certains écologistes et le Front de gauche comme par certains députés de droite.

Au moment de voter, ils n’étaient donc que 136 sur les bancs du palais Bourbon. Si les députés écologistes font figure de bons élèves, avec un taux de présence de 55,5%, les élus des Républicains ont brillé par leur absence, note Libération : seuls 5,1% d’entre eux étaient présents.

Déchéance de nationalité : Sarkozy doit « reconsidérer » la position LR (Pécresse)

Paris, 9 fév 2016 (AFP) – 11h15 heure de Paris – Le président des Républicains (LR) Nicolas Sarkozy, qui approuve la déchéance de nationalité, inscrite dans la constitution, doit « reconsidérer » la position du parti, a estimé mardi Valérie Pécresse.

Nicolas Sarkozy « dit oui à la déchéance de nationalité. Je crois qu’il doit reconsidérer la position des Républicains au vu de la solennité qui s’attache à une révision constitutionnelle », a estimé la présidente LR du conseil régional d’Ile-de-France interrogée sur LCI.

Mme Pécresse, proche du député François Fillon qui s’est lui aussi déclaré contre la réforme, a réaffirmé que si elle était restée députée, elle n’aurait pas voté la déchéance de nationalité.

Elle « n’a rien à faire dans la loi constitutionnelle. C’est pour François Hollande une façon de se présidentialiser. Tous les juristes disent, c’est une peine, elle doit figurer dans une loi organique, une loi ordinaire. Elle doit être votée par le parlement », a ajouté Mme Pécresse.

« On ne peut pas, face à la menace terroriste, se diviser sur la loi constitutionnelle », a encore affirmé la présidente de région.

Un bureau politique du parti le 6 janvier s’était prononcé en faveur de la révision constitutionnelle mais en y adjoignant des « demandes ».

Allemagne : une collision entre deux trains fait plusieurs morts et une centaine de blessés

Une collision entre deux trains de banlieue a fait au moins huit morts et 150 blessés à Bad Aibling, en Bavière (Allemagne), mardi 9 février. L’accident s’est produit peu avant 7 heures, entre les stations de Holzkirchen et Rosenheim. « Des centaines de membres des secours sont sur place », a précisé la police de Bavière sur Twitter

RSA, aides sociales, hébergement d’urgence… Quand les départements se rebellent contre l’Etat

Les départements, premiers opposants à l’exécutif ? Dans plusieurs collectivités gérées par la droite, la fronde est engagée. C’est le cas dans le Haut-Rhin, qui a décidé, vendredi 5 février, de conditionner le versement du RSA, le revenu de  solidarité active, à sept heures de bénévolat hebdomadaire. Le gouvernement a immédiatement fait part de sa réprobation. Mais le département alsacien n’est pas le seul à se rebeller ainsi. Tour d’horizon de ces initiatives parfois polémiques.

Quand le « centriste » Donald Trump menait sa première campagne présidentielle en 2000

Donald Trump lorgne le bureau ovale. Et cela n’a rien d’une lubie. Contrairement aux apparences, le milliardaire, jamais élu mais aujourd’hui candidat aux primaires républicaines, n’est pas tout à fait un novice en politique : en 1999, le businessman s’était déjà engagé dans la course à la Maison Blanche, le temps d’une courte campagne avortée.

A la fin du mois de septembre de cette année-là, le Wall Street Journal (en anglais) le présente encore comme un simple « promoteur immobilier de New York ». Mais Donald Trump ne manque pas d’ambition. « L’Amérique a besoin d’un président comme moi, écrit-il dans une tribune publiée dans le journal.Oui, j’envisage de me porter candidat à la présidence. »

Les humains responsables d’une maladie qui décime les abeilles

Une maladie qui décime les populations d’abeilles sur la planète est originaire d’Europe et sa propagation rapide est imputable aux apiculteurs, ont déterminé des chercheurs dont les travaux ont été publiés jeudi dans la revue américaine Science.

Etats-Unis: Obama propose une taxe de 10 dollars sur le pétrole pour les transports « propres »

Le président américain Barack Obama va proposer la mise en place d’une taxe de 10 dollars sur le baril de pétrole qui permettrait de financer un vaste plan d’investissements dans les transports « propres », a annoncé jeudi la Maison Blanche.

Source : franceinfoyv, goodplanetinfo, afp

Photo : Escaliers et ascenseur d’accès aux Tribunes de la presse – © Assemblée nationale

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?