Ernest Pépin « Le griot de la peinture » dans l’intimité de Jean-Michel Basquiat

Ernest Pépin

Plume incontournable de la Guadeloupe, Ernest Pépin, écrivain et poète, alterne poésie et prose créole depuis plus de trente ans. Après avoir été professeur de lettres et critique littéraire, c’est en 1984 qu’il publie son premier recueil de poésie, le suivant, sept ans plus tard« Boucan de mots libres », lui vaudra le Prix Casa de las Americas. Les romans qui suivront seront tour à tour sélectionnés pour les Prix Goncourt et Renaudot, et il recevra le Prix littéraire des Caraïbes en 1993 et le Prix RFO du livre en 1997. Après avoir été membre fondateur du Prix des Amériques insulaires et membre du jury du Prix RFO du livre, Ernest Pépin siège aujourd’hui comme membre du jury du Prix Carbet de la Caraïbe, fondé par Édouard Glissant.

Chevalier des Arts et des Lettres, de l’Ordre national du Mérite puis élevé en 2007 au grade de Chevalier de la Légion d’honneur, Ernest Pépin nous livre aujourd’hui son nouvel ouvrage, « Le griot de la peinture », dans lequel il nous entraîne dans l’univers du célébrissime peintre Jean-Michel Basquiat.

Amateur d’art, Ernest Pépin a de tout temps été intrigué par la personnalité de Basquiat, et fasciné par la conscience qu’il avait de sa négritude et de ses racines africaines. L’auteur, de manière romanesque, nous entraîne dans l’intimité de Basquiat, telle qu’il l’a perçue, dans l’univers mystérieux et parfois obscur de cet artiste qui fut l’un des pionniers de l’art et de la culture underground américaine. Marqué par le destin difficile que devaient affronter les noirs américains, Basquiat, par le graff et la peinture, a exprimé sa révolte dans un style original et spontané, où l’énergie se fait parfois violence, mais un style unique qui fera de lui l’artiste contemporain dont le monde entier s’arrachera les toiles. Ernest Pépin nous fait découvrir Basquiat à travers ses yeux, nous offrant une vision atypique de cet artiste au destin tragique.

Basquiat est non seulement un artiste génial mais aussi une énigme primitive de l’art des années 80. Né le 22 décembre i960 à Park Slope dans le quartier new-yorkais de Brooklyn, il va mourir d’une overdose le 12 Août 1988 après une vie fulgurante et en tout point mythique. Un tel parcours méritait un roman atypique.

Editeur : Caraïbéditions (16 décembre 2014)
Langue : Français
ISBN-10: 2917623853
ISBN-13: 978-2917623855.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Angelin Preljocaj

Preljocaj Angelin aux éditions de La Martinière

Depuis plus de trente ans, la danse contemporaine française est devenue, grâce au talent ...

bande dessinée

22es édition de la Bande Dessinée d’Amiens

BD et art contemporain avec « Hors cases, le 9ème art contemporain », une ...

L’Atelier contemporain

L’Atelier contemporain : Des livres à découvrir

Les livres publiés par L’Atelier contemporain sont édités par François-Marie Deyrolle, mis en pages ...