• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

« En Vie », aux frontières du design à l’Espace Fondation EDF

Hylozoïc Series
Hylozoïc Series : Espacio, Fundacion Telefonica,
Madrid, Espagne, Philip Beesley, 2012 © PBAI

« En Vie », aux frontières du design : Une révolution tranquille est en cours. Un nouveau genre de designers travaille avec des matériaux et technologies du vivant pour repenser notre monde en réorchestrant notre relation à la nature.

Ils observent et s’inspirent des mécanismes de la nature pour trouver des solutions techniques innovantes. Ils imaginent faire pousser des maisons, produisent du mobilier ou des vêtements à l’aide de bactéries ou de champignons, observent la croissance des plantes pour repenser notre architecture ou créent des perles artificielles grâce à des procédés chimiques. Ces nouveaux ‘Plagiaires’ imitent la manière d’opérer de la nature. Ou alors, ils choisissent de co-designer avec la nature, en tant que « Nouveaux Artisans ». Certains, véritables bio-hackers, collaborent avec des biologistes synthétiques pour re-programmer des organismes vivants. D’autres deviennent « Agents Provocateurs’ » et explorent l’éthique et les risques de designer à l’aide d’un organisme en vie. Tous inventent et questionnent un futur hybride où nos produits quotidiens et nos outils de fabrication seront « en vie ».

Dans une scénographie immersive, l’exposition « En Vie », aux frontières du design présente les travaux de ces designers, architectes et chercheurs qui s’interrogent sur ces nouvelles relations avec la nature dans l’architecture, le design industriel, interactif ou culinaire, le mobilier, les bijoux, les textiles, la mode, la photographie.

L’exposition propose également une véritable réflexion écologique et éthique : quelles nouvelles biotechnologies peuvent mener à une production plus écologique ? Quelles sont les alternatives ? Jusqu’où peut-on contrôler la nature ? Ce contrôle du vivant mène-t-il aux frontières du design ?

Designers, artistes, architectes et collaborateurs scientifiques

Philip Beesley ; CITA: Mette Ramsgard Thomsen, Martin Tamke, Dave Stasiuk, Hollie Gibbons, Shirin Zaghi ; Emile de Visscher ; Elaine Ng Yan Ling ; Jenny E. Sabin, Andrew Lucia, Simin Wang, Giffen Ott, Shu Yang, Jan Van der Spiegel & Nader Engheta, Kaori Ihida- Stansbury ; Marin Sawa, John Ward ; Suzanne lee, Liz Ciokajlo-Squire, Aaron Lampert ; Philip Ross ; Terreform One: Mitchell Joachim, Lara Greden, Javier Arbona ; Tomáš Libertíny : Carlos Peralta, Alex Driver, Paolo Bombelli ; Botanical fabrication: Central Saint Martins, MA Textile Futures / ENSCI les ateliers: Zoe Aegerter, Claire Anderson, Justine Andrieu, Elisabeth Buecher, Gaetan Barbé, Alain Cadix, Natsai Chieza, Carole Collet, Hélène Combal-Weiss, Amy Congdon, Cyril Dietrich, Manon d’Ercole, Jéremy Gaudibert, Guillaume Foissac, Ashley Fridd, Guillaume Jandin, Marion Jestin, Yuki Agriardi Koswara, Amelie Labarthe, Jenny Lee, Raphaël Pluvinage, Fanny Prudhomme, Amy Radcliffe, Christophe Santerre, Loekie Smeets, Lea Spanke, Arnaud Wink ; Alexandra Daisy Ginsberg, Sascha Pohflepp, Andrew Stellitano ; Sion Ap Tomos ; Will Carey, Adam Reineck; Scientifiques: Reid Williams, Wendell Lim ; Terreform One + Genspace: Mitchell Joachim, Oliver Medvedik, Melanie Fessel, Maria Aiolova, Ellen Jorgenson, Shruti Grover, James Schwartz, Josue Ledema, Tania Doles, Greg Pucillo, Jesse Hull ; Natsai Chieza ; Vincent Fournier ; Carole Collet ; David Benjamin ; Laura Cinti C-Lab ; Rachel Armstrong ; Shamees Aden ; Christian Kerrigan ; Nancy Tilbury, Clive Van Heerden, Jack Mama, Bart Hess, Harm Rensink, Peter Gal ; Amy Congdon, Ann Kristin Abel ; Arne Hendriks ; Troika.

Cette exposition présente une nouvelle génération de designers et artistes en quête de modèles plus écologiques, et qui pour cela, renégocient notre relation avec le vivant. Ils opèrent sur une échelle du vivant qui va de la « nature naturelle » à une nouvelle ,nature reprogrammée’. Ils sont regroupés comme suit :

1. Les plagiaires

La nature en tant que modèle Des designers et des architectes se tournent vers la nature en quête de modèles d’ingénierie et pratiquent le bio-mimétisme. Ils imitent les procédés ou les comportements observés dans le monde naturel, mais travaillent avec des technologies et matériaux issus de production industrielle et digitale.

2. Les nouveaux artisans

La nature en tant que collègue de travail Ces designers et architectes collaborent avec la nature à l’état « naturel ». Ils travaillent avec des abeilles, des champignons, des bactéries, des algues ou des plantes afin de développer de nouvelles techniques pour fabriquer des produits de consommation. Ici, le design se rapporte plus au jardinage et à l’agriculture qu’à la fabrication industrielle.

3. Les bio-hackers

La nature génétiquement reprogrammée, dite « synthétique » Ces designers et artistes travaillent en collaboration avec des biologistes synthétiques ou se réfèrent à la recherche de bio-ingénierie de pointe. Ils imaginent ce que nos produits, interfaces et environnements de demain pourraient devenir grâce à la reprogrammation du vivant. Leurs idées illustrent un monde futur possible.

4. Les nouveaux alchimistes

La nature hybridée Ici, designers, architectes et artistes proposent d’explorer la fusion de la biologie, la chimie, la robotique et les nanotechnologies pour créer de nouveaux organismes hybrides. Ils combinent le vivant avec le non-vivant.

5. Les agents provocateurs

La nature conceptualisée ou imaginée Ce dernier groupe d’artistes et de designers explorent de façon provocatrice un avenir plus lointain. Leur travail de prospective encourage un débat sur les questions éthiques liées à ces nouvelles relations possibles avec la nature et la notion d’écologie high-tech.

Dans cette exposition, designers, architectes et artistes vous éclairent sur leurs démarches avec leurs propres mots. L’exposition « En Vie–Alive » présente également une série de films et un « Atelier du Designer 2050 » qui met en scène de nouvelles méthodes de design découlant des technologies du vivant.

  • Exposition du 26 avril au 1er septembre 2013

Commissaire de l’exposition
Carole Collet, chercheur, designer et maître de conférences. Elle est directrice associée du Centre de recherches en textiles futurs à l’Ecole centrale Saint Martins à Londres.

Scénographie
Jean-Sébastien Lagrange et Madeleine Montaigne

ESPACE FONDATION EDF

  • 6, rue Récamier – 75 007 Paris
  • Tél : 01 53 63 23 45
  • Plateforme internet dédiée au projet : www.Thisisalive.com

 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité