Elizabeth Garouste, un monde onirique à la Galerie Avant-Scène

Elizabeth Garouste
Elizabeth Garouste

Les vingt pièces de mobilier présentées en mars 2013 à la Galerie Avant-Scène proposent un aperçu totalement inédit du travail créatif d’Elizabeth Garouste. Cela tient en particulier au recours à un matériau qu’elle n’avait jusqu’à présent jamais exploré : la résine. Plus malléable, plus légère que le bronze ou le bois massif, la résine donne à Elizabeth Garouste la liberté d’exprimer ses inspirations les plus profondes. Elle compose ainsi un monde fantastique, entre inspirations végétales et aquatiques. Jouant sur les matériaux et leurs associations, les pièces d’Elizabeth Garouste évoquent une certaine ambiguïté, à la frontière de l’étrange et du baroque, comme si, la nature, très présente, avait cédé à une folie douce pour dessiner les éléments décoratifs: fleurs en bronze, coquillages en résine patinée, feuilles en feutre brodées à la main ou en terre cuite… Le raffinement et la délicatesse sont extrêmes… Et chaque pièce réserve une surprise, un clin d’oeil malicieux insoupçonné au premier regard, à l’instar de cette table basse aux coffres secrets, qui révèlent un fond rose fuchsia.

Elizabeth Garouste
Elizabeth Garouste

Ce nouveau matériau requiert également une technique particulière. La résine se travaille sans moule : les pièces sont produites en série de 8 ou 25, mais aucune d’elle n’est identique. Chaque création, finalisée à la main, est donc unique.

A travers ses créations, imaginées pour Elisabeth Delacarte, l’artiste exprime fantaisie, couleur, et féminité. Les branches d’arbres fantastiques invitent à se contempler dans un miroir entouré d’algues imaginaires, quand un fauteuil tribal exhibe ses feuilles colorées. Une bibliothèque évadée du Nautilus, entre coraux et plantes aquatiques, devient sculpture, grande soeur d’une console coquillage… Un cabinet orange sanguine montre ses fleurs noires en céramique brillante… Aucun doute, Elizabeth Garouste vous plonge dans son univers onirique et poétique.

Elizabeth Garouste, créations fantastiques

Après des études d’architecture à l’école Camondo, Elizabeth Garouste conçoit des décors de théâtre. Elle collabore ensuite, pendant plus de 20 ans avec le designer et photographe Mattia Bonetti. « Les enfants terribles du design » deviennent les créateurs incontournables des années 1980, à rebours des tendances minimalistes et rigoristes. De cette collaboration naîtront différentes collections de mobilier que l’on a qualifié de baroque à une époque où la technologie était à son apogée. Les matériaux utilisés (terre cuite, fer battu et bronze) semblent ancestraux et pourtant leurs créations sont devenues des intemporels. Tandis que le duo se sépare en 2002, Elizabeth Garouste, poursuit ses réalisations en solo et présente sa première exposition chez Avant-Scène en 2007.

  • Exposition  du 28 mars au 27 avril 2013

Galerie Avant-Scène

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité