• Participez au sixMic Crowfunding !

Elina Brotherus au Pavillon Populaire de Montpellier

Elina Brotherus

Première rétrospective des oeuvres intimistes et exigeantes d’Elina Brotherus au Pavillon Populaire de Montpellier

Mener une politique culturelle exigeante et audacieuse, tel est le but que s’est fixée la ville de Montpellier. Fidèle à cette politique, est ainsi présentée au Pavillon Populaire pour sa saison estivale, une exposition inédite qui est également une première rétrospective ambitieuse d’Elina Brotherus : « La lumière venue du Nord. 1997 – 2015 ». « La Ville de Montpellier est fière d’accueillir la talentueuse artiste finlandaise contemporaine Elina Brotherus. Son travail visuel alliant la photo et la vidéo, interroge les genres de l’histoire de l’art, autour du corps et du paysage. Elle envisage la photographie comme une nouvelle façon de peindre, tout en poursuivant une véritable perspective autobiographique », indique Philippe Saurel, Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Ce sont ainsi plus de 160 photographies qui orneront les cimaises de l’Espace photographique municipal sur deux niveaux. Pourra-y-être admiré l’intégralité de l’oeuvre photographique de cette artiste finlandaise : de son travail d’abord très narratif réalisé à Chalon-sur-Saône en 1999 (Suite française), à son cycle de création plus formel qui renvoie aux grands thèmes de la peinture classique (The New Painting, 2000-2004 ), en passant par son rapport à la danse et à ses modèles (Etudes d’après modèle, 2007), jusqu’à ses dernières oeuvres profondément autobiographiques (Carpe Fucking Diem, comprenant la douloureuse série « Annonciation », 2011-2013).

Non seulement photographe, le public pourra admirer le talent de vidéaste de cette artiste qui, après avoir figé un état via la photo, y développe ses rapports au temps, à la lenteur, à la contemplation, dans une continuation et une complémentarité à son oeuvre de photographe rares. « C’est la vie qui dirige mon travail. » Explique Elina Brotherus qui, diplômée de la fameuse Aalto University School of Arts, a commencé son travail photographique au milieu des années 1990. De dos, de face, de profil, en plan américain, en pied, assise, couchée, souvent nue, l’artiste se met en scène dans des milieux naturels ou domestiques. Le paysage et l’autoportrait sont la base de son travail. Son histoire personnelle en est la racine. À l’instar d’une thérapie, l’objectif pour Elina Brotherus est d’explorer son paysage émotionnel sous l’éclairage de sa culture visuelle.

Ses nus, portraits, autoportraits ou paysages, interrogent sans aucun détour les genres de l’histoire picturale, de Poussin à Caspar Friedrich, et de la perception visuelle qui les régit. Elina compose et épure ses photos en couleur avec talent et minutie, privilégiant les paysages naturels ou les intérieurs austères et se concentre particulièrement sur la lumière, très marquée par l’expérience nordique de l’artiste, l’espace et le temps. Fascinée depuis ses débuts par le rapport que la photographie entretient avec la peinture, et la notion de Beauté, Elina Brotherus procède toujours par séries.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?