Ecrans de Chine : les meilleurs documentaires indépendants chinois de l’année

Ecrans de Chine

Le festival les «  Ecrans de Chine « , célèbre au cinéma de l’Entrepôt, sa 6ème édition dans le but de faire découvrir les meilleurs documentaires indépendants chinois de l’année

Le festival les «  Ecrans de Chine« , célèbrera à Paris au cinéma de lEntrepôt du 3 au 6 Novembre, sa 6ème édition dans le but de faire découvrir les meilleurs documentaires indépendants chinois de l’année. Ce festival, un événement unique en son genre de par son esprit d’indépendance, tant en France qu’ailleurs en Europe, propose à tous les publics curieux de la Chine de découvrir de jeunes réalisateurs chinois qui veulent partager avec vous leurs regards, leurs inquiétudes et leurs espoirs nés au cœur de la Chine contemporaine.

Initialement organisé à Paris en tant que premier haut lieu européen pour les événements culturels, le succès du festival Les Ecrans de Chine a diversifié sa diffusion à travers d’autres villes européennes. Cette année, le festival se tient simultanément à Paris, Rome, Turin, Saarbrücken, Helsinki et Mytilène du 28 octobre au 20 Novembre 2016.

Alors partez à la découverte de la Chine et de sa jeunesse, grâce à ce festival. L’un des objectifs de l’association les Ecrans de Chine est d’offrir une tribune qui permette à de jeunes réalisateurs chinois de nous présenter leurs films, leurs réalisations. Des créateurs, passionnés, engagés, résolus à vous montrer une Chine qu’ils connaissent eux de l’intérieur, de questionner leur propre pays, la Chine contemporaine, tout en connaissance de cause. Sept films inédits pour que l’Empire du Milieu apparaissent sans fard ni écrans de fumée, sans préjugés ni complexes. Simplement avec lucidité et, surtout, générosité. Cette année, sept longs-métrages sont à l’affiche dans la sélection internationale : Montagnes de poussière, En quête d’amour, Un Jeune Patriote, Sur la piste de Yu Bin, Une porte de sortie, Heros ou Rebel ? Et Génération 90.

Vendredi 4 Novembre
18 h : UN JEUNE PATRIOTE 爱国青年 de DU Haibin (106 min)
20 h : UNE PORTE DE SORTIE 出路 de Cherelle ZHENG (94 min)
Samedi 5 Novembre
11 h : EN QUÊTE D’AMOUR 对看 de YE Yun (145 min)
16 h : GENERATION 90 中国90后 de HE Wenzhong (87 min)
Dimanche 6 Novembre
20 h : MONTAGNES DE POUSSIÈRE 造云的山 de ZHU Yu (85 min)
22 h : HÉROS OU REBELLE ? 英雄还是叛逆 de Larry CHAN (87 min)

Les films :

UN JEUNE PATRIOTE

Le nouveau documentaire de Du Haibin, « Un jeune patriote », raconte l’histoire de Xiao Zhao, un garçon de 19 ans qui chante fièrement les hymnes du Parti communiste et rêve d’accomplir des exploits dans l’armée. Mais lorsqu’il rentre à l’université, ses rêves rencontrent la réalité de la vie : il rejoint une association d’étudiants, tombe amoureux, et s’abandonne aux plaisirs matériels – fumer, boire, jouer au mahjong, des pratiques qu’il condamnait auparavant sévèrement.

Ce film retrace le parcours complexe d’un jeune homme qui fait face, en grandissant, à des changements émotionnels et idéologiques. En parallèle, nous assistons à l’agitation et aux troubles que traverse actuellement la société chinoise. L’histoire de Zhao nous dévoile les conditions de vie des jeunes en Chine, leurs réflexions, et leurs réactions à cet environnement en constante évolution.

Quant à Zhao, il finit par enterrer sa ferveur patriotique le jour où la corruption, soutenue par l’Etat, frappe à sa porte sous la forme de bulldozers réduisant la maison familiale en ruine au nom du « développement urbain ». A la fin de ce documentaire, notre protagoniste est un diplômé de l’université qui dénonce le manque de droits civiques et la mauvaise gestion des dirigeants du pays.

  • Durée: 106’, Format: 16/9, Résolution: HD, disponible en: Anglais, Français, Italien, Allemand
  • Un film écrit et réalisé par Du Haibin – Montage : Mary Stephen
  • Production : Ben Tsiang & Ruby Chen
  • Production : CNEX Studio Corporation – ITVS International – 24 Images

EN QUÊTE D’AMOUR

Deux jeunes enfants chinois, Lin-sen et Xin-yuan, grandissent dans des conditions économiques différentes, mais tous deux sont confrontés à la même situation, celle de la séparation familiale.

Dans un village de la province du Hunan, Lin-sen et ses deux frères sont élevés par leur père, un paysan qui tente de se remettre de son divorce et de s’occuper seul de ses enfants. Pour assurer un avenir meilleur à Lin-sen, son père l’envoie dans une école publique grâce à un projet caritatif. Incapable de s’adapter à ce nouvel environnement, Lin-sen finit par quitter les bancs de l’école.

Pendant ce temps, dans un internat privé à Pékin, Xin-yuan vit sans ses parents, qui travaillent à l’étranger. Élevée par ses grands-parents, Yuan rencontre sa mère pour la première fois à l’âge de sept ans et, par la suite, éprouvera toujours des difficultés à lui exprimer ses sentiments. Nous suivons son histoire de sa quatrième à sa sixième année d’école élémentaire, alors qu’elle a toutes les clés en main pour réussir dans la vie.

Les parents des deux familles veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants, mais malgré tout, ces derniers se sentent abandonnés et impuissants. Ils tentent, en vain, d’attirer l’attention dont ils manquent tant à travers leur comportement. « En quête d’amour » offre un regard brut et troublant sur deux enfants dont la vie est teintée de valeurs familiales déchues. En même temps, il esquisse un portrait bouleversant des relations familiales de plus en plus conditionnées par l’argent.

  • Durée: 145’, Format: 16/9, Résolution : HD, Disponible en: anglais, français, italien, allemand
  • Un film écrit et réalisé par Yun Ye – Montage : Ching-sung Liao
  • Musiques : Mo Xi Zi Shi, Rachel KAR – Producteur : Ruby Chen
  • Une production de : CNEX

GÉNÉRATION 90

La jeune génération chinoise née dans les années 90 n’a pas connu les années de rationnement, de famine, de privation ou de labeur intense qu’ont vécu leurs parents et grands-parents. Au contraire, souvent enfants uniques, la plupart des jeunes actuels ont pu bénéficier d’une nouvelle aisance et de conditions d’adolescence très favorables. Aujourd’hui, à l’aube de leur vie d’adulte, ils se posent la question de leur avenir.

Alors qu’ils sont plus que jamais confrontés aux défis du monde moderne, connectés et mondialisés, et du coup extrêmement compétitifs, ils s’interrogent sur la place accordée aux traditions souvent millénaires de leur pays. La jeunesse chinoise est en proie aux doutes sur le modèle de société qui lui est proposé et les conseils des anciens n’ont plus l’impact qu’ils avaient autrefois, car jamais durant son histoire la Chine n’a connu pareil développement.

Pour mieux cerner quelques-uns des enjeux de cette jeunesse, HE Wenzhong a filmé pendant plus de trois ans des jeunes de la région côtière de Taochew, dans le Sud de la Chine et nous propose avec son documentaire d’observation un regard cru sur les illusions et réalités de certains d’entre-eux.

  • Durée: 87’, Format: 16/9, Résolution: HD, Disponible en: anglais, français, italien, allemand
  • Un film réalisé par HE Wenzhong – écrit par Michel Noll & He Wenzhong –
  • Montage : Cécile Beaulande – Musique par : Ma Hanyang – Producteur : Michel Noll
  • Une production de: Quartier Latin Media
  • Distribution internationale : ICTV

MONTAGNES DE POUSSIÈRES

Au pied de la montagne Lop Nur, dans la Chine occidentale, les mineurs travaillent pendant de longues heures dans une exploitation d’amiante. Son extraction s’accompagne de la production d’énormes quantités de poussière. À Lop Nur, les travailleurs sont privés de protection efficace contre les particules d’amiante, et le foulard rouge qu’ils portent en guise de masque est l’unique signe qui nous permet de les distinguer dans la poussière grise.

Nous suivons les mineurs dans leur vie quotidienne, tant au travail que dans les abris communs où ils vivent. Le réalisateur, Zhu Yu, s’intéresse plus particulièrement à deux d’entre eux: Wang Yun et son fils Hongbin. Ces deux mineurs ont une relation père-fils compliquée qui, à l’occasion, devient tragicomique, voire grotesque, dans cet environnement impitoyable.

Ce documentaire est un portrait humble et inédit de la vie au quotidien des mineurs d’amiante dans la Chine contemporaine et nous permet d’entamer une réflexion sur les dangers et les injustices qu’ils subissent pour gagner leur vie, alors qu’ils sont constamment confrontés aux risques de cet environnement instable et dangereux.

  • Durée: 85’, Format: 16/9, Définition: HD, disponible en: Anglais, Français, Italien, Allemand
  • Un film écrit et réalisé par Zhu Yu – Montage : Han Lei
  • Producteur : Han Lei
  • Une production de : Documentary Channel, Shanghai Media Group (SMG)

HÉROS OU REBELLE ?

Macao, ancienne colonie portugaise, fut, à l’instar de Hong Kong en 1997, rétrocédée à la Chine le 20 décembre 1999. Aujourd’hui, cette mégalopole est devenue la nouvelle capitale mondiale du jeu: ses casinos génèrent un chiffre d’affaire colossal s’élevant à 45,2 milliards de dollars, soit quatre fois le chiffre d’affaires de Las Vegas.

Cependant, en mai 2014, plus de 20 000 jeunes sortent dans les rues pour protester contre les injustices du système. Occultées par le pouvoir, les manifestations, sans oublier leurs préparatifs et leurs retombées, sont filmées par une petite équipe de jeunes réalisateurs macanais engagés. Par le biais du film, le public assiste à ces événements et comprend les raisons qui ont mené aux protestations. Trois jeunes macanais nous livrent leurs observations et leurs points de vue: Sulu, un enseignant, Jason, un ingénieur informatique et Man Teng, un croupier employé par l’un des casinos de la ville. Bien qu’issus de milieux différents, ils sont unis par le même désir: offrir au peuple de Macao des conditions d’une vie plus digne, plus fraternelle et plus juste.

Ce documentaire d’observation s’attache aux événements sans pour autant donner des réponses toutes prêtes. Il offre ainsi une opportunité unique de voir de l’intérieur cette partie de la Chine. Une réforme politique, une société sur de nouvelles bases, n’est-elle qu’un rêve utopique ? Une question de taille, puisque qu’il est encore difficile de savoir si, en Chine, remettre en question l’ordre établi est un acte civique bénéfique ou, au contraire, destructif.

  • Durée: 87’, Format: 16/9, Définition: HD, Disponible en: cantonais, anglais, français, italien, allemand
  • Un film de Larry Chan – écrit par Larry Chan, Isabelle Collin et Michel Noll – Montage: Isabelle Collin
  • Producteur: Michel Noll
  • Une production de: Marching Productions & Quartier Latin Media
  • Distribution internationale: ICTV

UNE PORTE DE SORTIE

Que réserve l’avenir à la jeunesse chinoise contemporaine? C’est la question centrale du film de Cherelle Zheng, qui suit durant 6 ans trois adolescents chinois de différents milieux sociaux.

Yuan Hanhan, une jeune pékinoise, arrête le lycée à 17 ans. Trois ans plus tard, lasse de sa vie monotone, Yuan décide de réaliser son rêve et s’inscrit dans une école d’art en Allemagne. Restera-t-elle en Europe ou choisira-t-elle un autre chemin ?

Xu Jia, un jeune homme de 19 ans de la province de Hubei, se prépare à passer l’examen annuel d’entrée à l’université pour la troisième fois consécutive. Son rêve, tout comme celui de sa mère, est d’être accepté dans une bonne université. Y parviendra-t-il?

Ma Baijuan, une jeune fille de 12 ans de la province de Gansu, va à l’école élémentaire dans un village isolé. Elle est avide de connaissances et rêve de gagner suffisamment d’argent pour un jour subvenir aux besoins de sa famille. Cependant, lorsqu’elle déménage dans une grande ville, Ma prend du retard par rapport à ses nouveaux camarades de classe. Découragée, elle quitte son école à 15 ans et cherche un travail. Que lui réserve l’avenir ?

Alors qu’ils entrent progressivement dans l’âge adulte, leurs rêves se heurtent à la réalité de la vie contemporaine en Chine. Leurs parcours nous donne une idée des enjeux qui se présentent aux jeunes chinois d’aujourd’hui.

  • Durée: 94’, Format: 16/9, Définition: HD, Disponible en: anglais, français, italien, allemand
  • Un film écrit et réalisé par Cherelle Zheng – Montage: Dirk Oetelshoven
  • Producteurs: Cherelle Zheng, Wolfgang Bergmann, Nianwen Dai, Ming Hou
  • Une production de: Beijing Channel Zero Media & Lichtfilm GmbH

Le site de l’association les Ecrans de Chine : Cliquez-ici

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Viva Mexico 2016

le Septième Art mexicain en octobre se projette dans Viva Mexico

Unique, diversifié et de qualité, critiques et cinéphiles couvrent d’éloges le cinéma contemporain mexicain ...

Leonardo DiCaprio - The Revenant

Leonardo DiCaprio, The Revenant vu par Laetitia Lormeau Vespérini

Attention chef-d’œuvre. Le dernier film d’Alejandro Inarritu est d’une beauté plastique et d’une poésie ...

Peur de Rien avec Manal Issa

Au cinéma cette semaine du 10 février au 17 février

Les années 90. Lina, 18 ans, débarque à Paris pour ses études. Elle vient ...