• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

le poète libanais Salah Stétié fait une importante donation au Musée Paul Valéry

Salah Stétié © Stéphane Barbery

Importante donation faite au Musée Paul Valéry par le poète libanais Salah Stétié, une salle Donation Salah Stétié sera inaugurée le samedi 9 décembre.

Poète libanais, ayant choisi d’écrire en français, Salah Stétié occupe une place majeure dans la poésie contemporaine. Au carrefour des cultures arabe et européenne dont il a été simultanément nourri, il est l’auteur d’une œuvre poétique abondante et dense, à laquelle s’ajoutent de nombreux essais, traductions de poètes arabes, textes sur l’art et plus de deux-cents livres réalisés en collaboration avec de nombreux artistes. Homme des deux rives de la Méditerranée, Salah Stétié est aussi un passeur entre Orient et Occident, « un poète arabe écrivant en français » (Adonis). Son œuvre est toute entière imprégnée par la double culture qui est la sienne, l’une orientale et méditerranéenne, l’autre française et occidentale. Lié d’amitié aux grandes voix de la poésie du XXème siècle (Georges Schehadé, Adonis, en Orient ; René Char, Pierre Jean Jouve ou encore Yves Bonnefoy, en Occident). Comme Léopold Sédar Senghor, Salah Stétié est convaincu que la civilisation de demain se fonde sur le métissage. Il est également, à l’instar de Paul Valéry, l’une de ces consciences qui croient en l’esprit et à la réalité de son rôle dans le monde comme dans l’expérience humaine.

Salah Stétié, né 1929 à Beyrouth, Liban est l’un des principaux poètes et essayistes contemporains dont l’œuvre, écrite en français, est traduite dans la plupart des grandes langues d’Europe, ainsi qu’en arabe. Ancien ambassadeur du Liban (à l’Unesco, aux Pays-Bas, au Maroc, puis Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères), il est l’auteur d’une cinquantaine de livres et son œuvre a été couronnée de plusieurs prix, dont le Grand Prix de la Francophonie décerné par l’Académie française en 1995 pour l’ensemble de son œuvre, le Grand Prix européen de poésie de Smederevo en 2006 et le Grand Prix international des Biennales internationales de Liège en 2007. Lié à un grand nombre d’écrivains du XXème siècle, dont Pierre Jean Jouve, Henri Michaux, André Pieyre de Mandiargues, René Char, André Du Bouchet et Yves Bonnefoy, il a également collaboré avec plusieurs artistes importants (Ubac, Alechinsky, Tapiès, Zao Wouki, Richard Texier, Lad Kijno, Jean Cortot, Alexandre Hollan, …) pour des livres de bibliophilie. Parmi ses récents ouvrages, on peut citer : En un lieu de brûlure (collection “Bouquins”, Robert Laffont, 2009), qui reprend notamment tous les recueils de S. Stétié parus aux éditions Gallimard, un recueil de nouvelles Le chat couleur (Fata Morgana, 2014), son dernier dernier recueil de poèmes L’être (Fata Morgana, 2014) ainsi que ses mémoires : L’Extravagance (Robert Laffont, 2014).

Pour Salah Stétié, la création littéraire et plastique est le champ privilégié où s’expérimente l’action de l’esprit. Très tôt, dès 1948, apparaissent les prémices d’une relation avec les artistes, qui, dans certains cas, évolue vers un véritable compagnonnage et trouve à se concrétiser dans le livre. La donation abonde ainsi en duos intellectuels et sensibles, où chacun dans son domaine, peintre, photographe ou sculpteur, parvient avec le poète à faire prendre corps à l’œuvre rêvée. Dans l’univers des formes, Pierre Alechinsky, Jean-Paul Agosti, Jean Anguera, Jacques Clauzel, Joël Leick ou encore Albert Woda, ont trouvé une voix poétique fraternelle pour qui les mots ont la présence de la matière. En quête perpétuelle d’un espace de rencontre, de conciliation, dans une Méditerranée plurielle, Salah Stétié est assurément l’un des plus éminents représentants de ces deux rives d’un monde dont l’actualité ne cesse d’être en mouvement.

A l’occasion de la donation faite au Musée Paul Valéry par le poète libanais, une salle Donation Salah Stétié sera inaugurée le samedi 9 décembre 2017.

La donation que Salah Stétié vient de consentir au Musée Paul Valéry réunit soixante-dix œuvres – peintures, dessins, photographies ou encore sculptures -, quatorze manuscrits et cent-quatre-vingt-sept livres réalisés par le poète en collaboration avec des artistes. Par son étendue et sa variété – quatre-ving-huit artistes sont représentés, parmi eux : Pierre Alechinsky, Jean Anguera, Joël Leick, Albert Woda ou encore Jean Cortot, Ladislas Kijno, Antoni Tàpies, Gérard Titus-Carmel, Claude Viallat, Jean-Paul Agosti, Catherine Bolle, Jacques Clauzel, Jean Bazaine et Georges Mathieu –, la donation révèle sur plus de cinquante ans les variations et les constantes du goût d’un poète pour qui la relation aux autres arts a été une dimension essentielle de la vie et de la création. Une sélection représentative de cet ensemble sera désormais exposée en alternance. Le Musée Paul Valéry prolonge ainsi jusque dans ses collections le dialogue qui s’est noué avec le poète depuis l’exposition « Salah Stétié et les peintres » en 2012-2013.

Précisément, pour Salah Stétié, le choix de la ville de Sète et de son Musée est en plein accord avec de nombreuses dimensions de sa vie : ouverte sur la Méditerranée, Sète accueille les artistes animés par l’idée que des liens fraternels entre les hommes peuvent passer par la création littéraire et plastique.

Le site de Salah Stétié : http://salahstetie.net

Photo : Salah Stétié © Stéphane Barbery

Musée Paul Valéry
148, rue François Desnoyer
34200 Sète Téléphone

www.museepaulvalery-sete.fr

Salah Stétié, Jean Cortot, Cinq dictées de la mélancolie
Salah Stétié, Jean Cortot, Cinq dictées de la mélancolie

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Château d’Auvers - Vision Impressionniste

Le Château d’Auvers présente Vision Impressionniste – Naissance et Descendance

Les Impressionnistes ont révolutionné la manière de peindre. Ils ont changé la façon de ...

victimes du Vésuve

Une nouvelle génération de scanner au service de Pompéi

Grâce à Giuseppe Fiorelli, qui au 19e siècle avait fait couler du plâtre dans ...

jeanne moreau

Hommage à Jeanne Moreau qui vient de nous quitter

Jeanne Moreau est décédée. L'actrice âgée de 89 ans avait tourné avec les plus ...