düo, nouveau lieu de photographie contemporaine à Paris

Nouveau lieu d’art contemporain dédié à la photographie, düo est le point de rencontre de tous les acteurs de l’image captée, à Paris. À la fois galerie, librairie et restaurant, düo est l’endroit idéal pour découvrir la photographie sous toutes ses formes.

Créé par Emeric Glayse (fondateur de nofound photo fair), Etienne Dodet (fondateur de Mycroft, 2007-2010) et Julia Giese (fondatrice avec E. Dodet de Guily by Association), düo a pour objectif de mettre en lumière les liens entre la photographie et l’art contemporain tout en faisant découvrir la scène émergente avec ceux qui la construisent au quotidien.

 

Ivan Argote
Ivan Argote, Altruisme, 1’20, vidéo, 2011, Courtoisie de l’artiste et la galerie Perrotin

Au rythme d’une exposition toutes les 5 semaines, la galerie accueille, en alternance, des expositions personnelles d’artistes/photographes peu ou pas représentés en France et des expositions collectives organisées par des commissaires invités et/ou institutions étrangères dont la vision de la photographie contemporaine correspond à la direction artistique du lieu.

Spécialisée dans l’édition d’artiste, la librairie de düo est un espace mixte, à la fois librairie et bibliothèque, où artistes/photographes et éditeurs indépendants peuvent proposer leurs ouvrages à la vente.

Première exposition : F0utre avec Ivan Argote, Vincent Ganivet, Charlie Jeffery, Marianne Maric, Gabriel Méo, Eva Nielsen et Elsa Sahal.

Qu’il soit verbe ou substantif, ce mot manifeste une indéniable vigueur. Il affirme avec énergie une action offensive. Il engage la figure érotique comme héroïque d’une éternelle jouvence, saccades renouvelées et provocantes. L’instant qu’il captive, c’est le moment d’une acmé, d’une certitude dans le geste. Faire foutre est une mise en œuvre, finalement, envers et contre tout. La question du médium et de son érection décidée devient alors le leitmotiv du mouvement irrévérencieux de produire. Dans un environnement trop plaintif, se diluant dans une passivité paresseuse, il s’agit d’agir. Ces missions s’effectuent dans une simplicité irréductible, avec les moyens d’une grande franchise, immédiats et frontaux, comme un flash. Via l’intensité qu’il vise, Foutre reflète effectivement de près les qualités de la photographie. Mais plutôt que d’aligner les clichés, cette exposition s’infiltre dans les caractéristiques-mêmes du photographique, pour affirmer au mieux les façons dont il capture une image, dresse une forme, assaille le concret. Ça vient. Texte de Joël Riff et Mathieu Buard.

  • Exposition du 10 octobre au 10 novembre 2013
  • Vernissage le jeudi 10 octobre 2013 de 18h à 22h
  • Soubresaut le jeudi 24 octobre 2013 de 18h à 22h

Événements

Samedi 12 octobre 2013 de 18h à 22h : Lancement de l’édition Saxifraga umbrosa. Une proposition de Marianne Derrien. Avec Raphaël Barontini, Mireille Blanc, Marine Wallon et Marie Weisensel.

Samedi 26 octobre 2013 de 14h à 22h. En échos à la présentation des aquarelles présentées à la foire d’art contemporain YIA, Young International Artist, le Duplex100m2 (Sarajevo) associé à L’Agence à Paris investit le « project wall » de la galerie düo avec une sélection d’œuvres et leurs sources du jeune artiste bosnien Radenko Milak.

düo

  • 24 rue du Marché Popincourt
  • 75011 Paris
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité