Dot : la smart watch en braille pour les malvoyants et les aveugles

Dot : la smart watch en braille

Les écrans ont envahi notre vie de tous les jours, aussi bien dans le cadre de notre vie professionnelle que personnelle ; or, tous ces supports sont pixellisés, c’est-à-dire visuels et donc inutilisables pour les 285 millions de malvoyants, dont 39 millions d’aveugles, ces derniers devant recourir aux appels vocaux et aux logiciels text-to-speech qui lisent les textos d’une voix atone car les ordinateurs en braille coûtent très cher et ne sont pas facilement transportables.

La start-up sud-coréenne Dot vient de lancer une montre à moins de 300 dollars capable non seulement de lire l’heure, mais d’écrire et de traduire les textos ( et les textes issus de ebooks) en braille pour les malvoyants et les aveugles et également de créer une alarme ou encore utiliser la géolocalisation, grâce à un système de picots interactifs. Cette montre, directement connectée à un portable, avertit son utilisateur de la réception d’un message par vibreur. La smart watch Dot peut afficher simultanément quatre caractères différents. Les picots qui forment le caractère montent et descendent sur la surface de la montre afin de former les différents signes en braille. La vitesse d’affichage des caractères sur l’écran tactile est modulable. Son autonomie est équivalente à 5 jours d’utilisation. Dot innove et demeure la seule société à proposer une telle nouveauté pour les malvoyants.

Dot : la smart watch en braille

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Walk in time

 « Walk in time » un piano made in France

Xavier Bontemps, restaurateur de pianos anciens installé à Omet, près de Bordeaux, et François Desmarchelier, ...

Des préservatifs qui changent de couleur...

Des préservatifs qui changent de couleur…Quand la technologie vole au secours des MST…

Les maladies et infections sexuellement transmissibles sont un des pires fléaux de notre société, ...

victimes du Vésuve

Une nouvelle génération de scanner au service de Pompéi

Grâce à Giuseppe Fiorelli, qui au 19e siècle avait fait couler du plâtre dans ...