• Participez au sixMic Crowfunding !

Dialogues citoyens avec François Hollande hier sur France 2 … dans la revue de presse

Dialogues citoyens avec Francçois Hollande

« Sans mea culpa ni autosatisfaction, il a fait tout cela avec juste ce qu’il faut de modestie et d’aimable pédagogie pour qu’on puisse lui consentir ce talent qui reste le sien, celui de l’équilibriste roué au cirque télévisuel » Gilles Grandpierre dans l’Union

« Rien ne va plus dans le quinquennat de François Hollande » Alain Dussart dans L’Est républicain.

« Son quinquennat s’apparente à un chemin de croix dont on peine à imaginer une issue glorieuse » Mickael Tassart dans Le Courrier picard.

« Expert en méthode Coué, François Hollande s’est employé à affirmer que la France va mieux en 2016 qu’en 2012 » Dominique Jung dans les Dernières Nouvelles d’Alsace

François Hollande « voulait être un président normal, il est trop normal »

Que retenir de l’intervention de François Hollande hier face aux journalistes de France 2 et à un pannel de citoyens? Analyse avec nos invités, le politologue Jérôme Jaffré, et les journalistes Anaïs Ginori (La Repubblica) et Martina Meister (Die Welt).

François Hollande sur France 2 : les six séquences à retenir de « Dialogues citoyens »

« Éteint »« absent »« ambigu et écartelé »… Au moment d’analyser la prestation de François Hollande dans l’émission « Dialogues citoyens », jeudi 14 avril, les journalistes de France 2 n’ont pas été tendres avec le président de la République. Interrogé par Léa Salamé, David Pujadas, mais aussi par quatre Français – une cheffe d’entreprise, la mère d’un jihadiste, un électeur FN et un étudiant –, le chef de l’Etat a notamment défendu son bilan, remis à plus tard la décision de se représenter à l’élection présidentielle, et ironisé sur le Front national. Si vous n’avez pas regardé l’émission, francetv info vous résume six séquences marquantes.

Hollande sur France 2 : un très mauvais score d’audience

3,5 millions de téléspectateurs ont écouté le président de la République défendant son action jeudi sur France 2. Bien loin de l’audience réalisée le 11 février, avec 9,9 millions de personnes sur TF1 et France 2 ou le 6 novembre 2014 dans « En direct avec les Français » avec 7,9 millions sur la Une. Certes, France 2 a décroché jeudi soir la deuxième place avec l’émission politique « Dialogues citoyens » où François Hollande répondait aux questions de quatre citoyens et aux journalistes Léa Salamé, David Pujadas et Karim Rissouli. Mais l’entretien retransmis en direct du musée de l’Homme à Paris de 20h15 à 21h45, n’a été suivi que par 3,5 millions téléspectateurs, soit 14,3% de ceux présents devant leur poste. Dans la foulée, la synthèse pilotée par Marie Drucker en a mobilisé 2 millions (9,5% de part d’audience).

Hollande sur France 2 : la presse dénonce un « cirque télévisuel »

Les éditorialistes sont sceptiques au lendemain de la prestation télévisée de François Hollande dans « Dialogues citoyens » et dénoncent ses méthodes.
Ce vendredi, François Hollande ne mérite pas la une des quotidiens ! Sceptiques au lendemain de sa prestation télévisée sur France 2, les journaux n’ont pas jugé important de traiter le discours du président de la République dans leurs premières pages. Les éditorialistes sont d’ailleurs unanimes, après une telle prestation, François Hollande ne redressera pas son image dans l’opinion. La plupart dénoncent la « méthode Coué » utilisée par le président et son « déni de la réalité » qui, selon eux, condamnent la fin de son quinquennat.

Les « Dialogues citoyens » de François Hollande « face aux Français » sur France 2

*Moment de vérité pour le chef de l’État. Au plus bas dans les sondages à un an de l’élection présidentielle, François Hollande s’est donné pour mission de reconquérir le cœur des Français par des « Dialogues citoyens » en direct sur France 2. Ce format « face aux Français » quelque peu éculé est loin d’être un exercice facile pour les présidents en exercice.

Dès 20h15 et pendant 90 minutes, le chef de l’Etat a donc fait face à trois journalistes et quatre Français. Ces derniers étaient censés exprimer les préoccupations de leurs compatriotes et les grandes problématiques du moment: une chef d’entreprise, la mère d’un jihadiste parti en Syrie, un blogueur de gauche et un conducteur d’autocar, électeur du FN.

Source : France Inter, francetv info, Le Point, huffingtonpost.fr,

Photo : Image extraite de la vidéo

Dialogues Citoyens avec François Hollande

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

déchéance de nationalité

Déchéance de nationalité, Andrea Bocelli, postes de radio, dans la revue de presse

L'exécutif doit dévoiler, mercredi 23 décembre, en Conseil des ministres, son "projet de loi ...

Président Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est le nouveau Président de la République Française

La victoire d'Emmanuel Macron est claire et nette, mais pas triomphale. Le score d'Emmanuel ...