Dessins de la Fondation Custodia et du Museum Boijmans Van Beuningen

Jan Cossiers

Pour la première fois en France, une partie de l’exceptionnelle collection de dessins anciens du Museum Boijmans Van Beuningen de Rotterdam sera exposée à Paris, à la Fondation Custodia, du 22 mars au 22 juin 2014De Jérôme Bosch à Pieter Bruegel et Abraham Bloemaert, 142 des plus importants dessins du musée de Rotterdam, qui possède l’une des plus riches collections de dessins néerlandais des XVe et XVIe siècles, seront dévoilés au public français.

Le Nid de hiboux, une remarquable feuille de Jérôme Bosch occupera une place centrale dans l’exposition De Bosch à Bloemaert : Dessins néerlandais des XVe et XVIe siècles du Museum Boijmans Van Beuningen de Rotterdam. Le caractère exceptionnel de ce dessin relève de la qualité de son exécution et de sa rareté, Bosch n’ayant réalisé qu’une très petite oeuvre graphique. Le motif d’un hibou dans son environnement naturel a également des implications allégoriques étant donné le gibet que l’on voit au loin. La vie du hibou est souvent regardée avec suspicion, et montrer un comportement de hibou veut dire mener une vie de péché.

 Jheronimus Bosch
Jheronimus Bosch, Le Nid de hiboux, vers 1505-15 Plume et encre brune, 141 x 197 mm Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam (Collection Franz Koenigs), inv. N 175

Pieter Bruegel, considéré aux côtés de Bosch et de Van Eyck comme l’une des plus grandes figures de la peinture flamande sera aussi à l’honneur. Six de ses dessins réalisés entre 1552 et 1562 seront exposés. Parmi ceux-ci, le public découvrira trois modèles pour des gravures représentant des allégories de vertus et des paysages impressionnants.

Le public pourra par ailleurs admirer une série de huit pièces rares du XVe siècle, très délicatement dessinées, pour la plupart à la pointe d’argent. Parmi elles, le Portrait d’une femme de Petrus Christus, élève de Van Eyck.

Les dessins ronds des douze mois de l’année, conçus comme un calendrier médiéval par Hans Bol, et que le Museum Boijmans Van Beuningen a pu acquérir en 2005, seront aussi à découvrir. Hans Bol, artiste de la Renaissance flamande, était particulièrement reconnu pour ses dessins délicats. Comme paysagiste, il fut le successeur principal de Pieter Bruegel.

Outre la présentation des oeuvres de maîtres comme Aertgen van Leyden, Joos van Winghe, Adam van Noort, Hans Speckaert, Maarten de Vos ou David Vinckboons, tous très rarement montrés au public français, l’exposition sera aussi l’occasion de découvrir des ensembles très variés, réalisés par Maarten van Heemskerck, Hendrick Goltzius (seize dessins), Jacques de Gheyn, Karel van Mander, Johannes Stradanus et Abraham Bloemaert.

Les 142 dessins exposés couvriront une période allant du bas Moyen Âge jusqu’à l’Aube du Siècle d’Or, de 1460 à 1620. La diversité et la qualité de cette exposition permettront au public de découvrir l’ensemble des pratiques du dessin : de l’élaboration d’une composition ou d’un groupe de figures pour un tableau, l’étude de draperies, l’observation de la figure humaine, mais aussi celle des modèles pour des projets de vitraux ou des gravures, en passant par les études de la nature, des scènes fantastiques ou des sujets tirés de la littérature et de la bible. Les techniques utilisées présentent une telle diversité que l’exposition et son catalogue offriront un parfait aperçu de la pratique du dessin ancien aux Pays-Bas.

En parallèle de cette exposition qui occupera le premier étage de l’immeuble du 121 rue de Lille, une deuxième exposition se tiendra aux mêmes dates (22 mars–22 juin 2014), dans les salles du sous-sol du bâtiment.

Cette deuxième exposition intitulée Dialogues : Dessins de la Fondation Custodia et du Museum Boijmans Van Beuningen, offrira au public la possibilité d’admirer la mise en relation de dessins propres à la Fondation Custodia (collection Frits Lugt) avec d’importantes feuilles du cabinet des estampes du Museum Boijmans Van Beuningen de Rotterdam. Ce sera une occasion unique de confronter les dessins d’un même maître, des feuilles stylistiquement apparentées ou des pièces qui, par leur motif, invitent à opérer une stimulante comparaison.

Ainsi, deux vues de cour intérieure réalisées en plein air et sous un soleil de plomb par Giovanni Battista Tiepolo, sans doute issues du même album et dégageant la même atmosphère estivale seront exposées. Elles permettront de voir que le puits du dessin rotterdamois n’est en fait qu’un gros plan de la construction visible à travers le portail du dessin de Tiepolo conservé par la Fondation Custodia. Il est tout à fait possible que les deux feuilles aient été réalisées durant la même séance de travail et au même endroit.

Plusieurs pièces du Museum Boijmans Van Beuningen proviennent de la collection assemblée par l’intrépide Franz Koenigs (1881-1941), banquier de son état, qui fut, entre 1921 et 1930, le plus important collectionneur de dessins sur le marché international. À son propos, Frits Lugt (père de la Fondation Custodia) écrivait : « Il était prêt à débourser n’importe quelle somme pour peu que la feuille soit remarquable et son oeil,son flair et la rapidité avec laquelle il prenait ses décisions, étonnaient tous ceux qui le côtoyaient ». L’exposition Dialogues : Dessins de la Fondation Custodia et du Museum Boijmans Van Beuningen, sera l’occasion de découvrir l’ultime représentation de ce regard de collectionneur insatiable si caractéristique des deux hommes. Ainsi, une oeuvre de Daumier, L’Amateur d’estampes, sera confrontée à une aquarelle de Henri-Joseph Harpignies. En tout 40 dessins seront mis en relation : Cosmè Tura, Vittore Carpaccio, Pontormo, Rubens, Rembrandt, Boucher, Fragonard, Watteau, Goya, Delacroix, Monet, Cézanne, Signac, Jongkind seront exposés. Ces deux expositions, organisées en partenariat avec le Museum Boijmans Van Beuningen de Rotterdam, inaugurent un important programme d’expositions à venir pour la Fondation Custodia.

L’immeuble du 121 rue de Lille, l’hôtel Lévis-Mirepoix, était jusqu’ici occupé par l’Institut Néerlandais, qui vient de fermer ses portes. Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, a souhaité conserver la vocation culturelle du lieu et continuera à y organiser des expositions. Après l’exceptionnelle exposition des dessins anciens du Museum Boijmans Van Beuningen de Rotterdam qui se tiendra du 22 mars au 22 juin 2014, la Fondation Custodia organisera à la fin de l’année une importante exposition de tableaux et de dessins du marchand- collectionneur néerlandais Piet de Boer, qui possédait, entre autres, dans sa collection, de remarquables tableaux de Vincent van Gogh. Entre Goltzius et Van Gogh. Le goût de P. de Boer, marchand-collectionneur, du 13 décembre 2014 au 11 mars 2015.

Visites guidées
Découvrez les deux expositions avec une guide conférencière à l’une des dates suivantes : 28 mars, 10 avril, 24 avril, 6 mai, 17 mai, 5 juin, 14 juin, 20 juin 2014. Les visites débutent à 11h00 et durent environ une heure et demi. Tarif : 2 € p.p. + prix d’entrée de l’exposition. Réservation obligatoire : coll.lugt@fondationcustodia.fr

Fondation Custodia / Collection Frits Lugt

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité