• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Des portraits espagnols du Prado pour la première fois en France

portraits espagnols du Prado pour la première fois en France

Le portrait espagnol dans les collections du Prado au musée Ingres de Montauban

L’événement culturel de ce début d’année 2016 se trouve à Montauban, chef-lieu du Tarn-et-Garonne. En effet, jusqu’au 3 avril prochain, le musée Ingres y accueille l’exposition « Le portrait espagnol dans les collections du Prado » dans le cadre d’un échange artistique exceptionnel avec le musée madrilène.

Les onze toiles exposées qui proviennent du célèbre musée de Madrid n’ont jamais été montrées en France auparavant, et sont signées des plus grands noms du Siècle d’or espagnol ; des chefs d’œuvre de Velasquez, Goya, le Greco… pourront ainsi être admirés, des artistes mythiques pour une exposition unique parmi lesquels le Portrait d’un jeune chevalier du Greco, Marie d’Autriche, reine de Hongrie de Vélasquez ou encore Général Antonio Ricardos de Goya.

Ces toiles datées de 1575 pour la plus ancienne (« Les infantes Isabela Clara Eugenia et Catalina Micaela » de Coello) à 1901 pour la plus récente (« La petite Maria de Figueroa, à la façon des Ménines » de Sorolla) retracent presque quatre siècles de peinture figurative espagnole.

La thématique de l’exposition est commune puisque seuls des portraits, genre cher à Ingres, seront exposés, nous donnant à voir une image de la société espagnole du XVIe au début du XXe siècle, et, en complément, l’exposition sera accompagnée d’un accrochage d’œuvres permettant de témoigner de l’intérêt qu’Ingres, peintre néo-classique du XIXe siècle, portait à nos voisins espagnols. Ces onze toiles ont été prêtées par le musée du Prado en échange de celles qu’il avait sollicité il y a quelques mois auprès du musée Ingres en vue d’une exposition consacrée au peintre montalbanais.

Les artistes :

Joaquin Sorolla y Bastida – Alonso Sanchez Coello – Le Greco – Diego Velazquez – Rodrigo de Villandrando – Federico de Madrazo y Kuntz – Francisco de Goya – Anton Raphaël Mengs – Juan Carreno de Miranda – Vicente Lopez Portana.

Tout au long de l’exposition plusieurs manifestations culturelles seront proposées au public, sur réservation au 05 63 22 12 91

Photo : Les Infantes Isabela Clara Eugenia et Catalina Micaela – Alonzo Sanchez Coello 1575 – Musée du Prado

Les œuvres

– La petite Maria de Figueroa, à la façon des Ménines – Joquin Sorolla y Bastida
– Les Infantes Isabela Clara Eugenia et Catalina Micaela – Alonzo Sanchez Coello
– Portrait d’un jeune chevalier – Le Gréco
– Marie d’Autriche, reine de Hongrie – Diego Velasquez
– Le Prince Philippe, futur Philippe IV, et le nain Miguel Soplillo – Rodrigo de Villandrando
– Jaime Girona – Federico de Madrazo y Kuntz
– Saturnina Canaleta de Girona – Federico de Madrazo y Kuntz
– Eugenia Martinez Vallejo, « la Monstrua » vêtue – Juan Carreno de Miranda
– Le général Antonio Ricardos – Francisco de Goya
– L’Infant Gabriel de Bourbon – Anton Raphaël Mengs
– Maria Pilar de la Cerda y Marin de Resende, duchesse de Nàjera – Vicente Lopez Portana

Domenikos Theotokopoulos, dit le Greco (v. 1600- 1605) Portrait d’un jeune cavalier Huile sur toile, 65 x 49 cm P-811 – Musée national du Prado, Madrid
Domenikos Theotokopoulos, dit le Greco (v. 1600-1605) Portrait d’un jeune cavalier – Huile sur toile, 65 x 49 cm P-811 – Musée national du Prado, Madrid

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité