0

Des pandas s’installent au Plaza Athénée

Julien Marinetti

Courtisé par les musées et les centres d’art contemporain du monde entier, Julien Marinetti est le créateur du légendaire Doggy John, ce bulldog sculpté et peint qui semble veiller sur toute la planète des arts de notre temps. Cet artiste, qui va et vient, sans jamais s’égarer  entre l’ expressionnisme abstrait et le néo cubisme,  est aussi célèbre, pour son Teddybear, ses  Skull Crâne Vanité Vanitas, et bien d’autres œuvres toutes aussi spectaculaires. A l’image de l’un de ses maîtres à penser, Picasso, Marinetti est un artiste généreux, prolixe, donnant vie à des toujours uniques.

Au cours de l’été 2011, à New York, sur Madison Avenue, le New York Palace avait ouvert ses portes,  aux œuvres de cet artiste novateur. En accueillant, cette année, les Pandas de Marinetti, le Plaza Athénée et François Delahaye son Directeur général, confirment ainsi l’attachement du palace aux valeurs de la tradition, surtout quand celles-ci sont associées au meilleur de l’innovation et de la créativité.

Dès le 22 octobre, à Paris, et jusqu’à la fin de l’année, deux pandas de 1,50 mètre se dresseront avenue Montaigne à l’entrée du Plaza Athénée.  Simultanément, une douzaine d’autres pandas (de 40 centimètres à 1,50 mètre) prendront place eux à l’intérieur du palace dans la cour-jardin. Cette exposition, quelque peu hors du commun, sera à la démesure de Julien Marinetti, Julien Marinetti qui fait partie des artistes français  internationalement connu et reconnu.

Cette exposition sera ouverte au public tous les jours, de 10 heures à 19 heures, dans la cour-jardin du Plaza Athénée.

Bio

Né en 1967, Julien Marinetti, ballade sa jeunesse entre les ateliers des grands maîtres et les musées nationaux. A cinq ans il réalise sa première nature morte huile sur « torchon de cuisine », et détourne frénétiquement les objets du quotidien en sculptures primitives polychromes. Ses journées sont rythmées par les cours de dessin académique et de sculpture de terre aux Ateliers de la Grande Chaumière. Il se nourrit de cinéma, de musique classique et punk. Jeune artiste impatient à la production déjà riche, il ne restera qu’une journée aux Beaux-Arts de Paris préférant se jeter à corps perdu dans son art.

Aujourd’hui à 45 ans, Julien Marinetti possède une oeuvre polymorphe et foisonnante. Maitrise technique déconcertante et mariages inattendus, ne sont que des moyens pour lui de ne pas se laisser entraver par la contrainte d’un support ou d’une matière, et laisser ainsi éclater sa créativité, sans cesse renouvelée et questionnée. Inscrite dans la figuration libre et l’expressionnisme abstrait, flirtant parfois avec le « Bad Painting », son oeuvre est riche de sources et de symboles. Syncrétique et universelle, elle est accessible aux profanes comme aux collectionneurs les plus avertis. L’oeuvre de Marinetti n’a pas fini de surprendre.

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : admin

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !