• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

« Corrupt Mayor Clicker » être dans la peau d’un maire corrompu !

Corrupt Mayor Clicker

Si vous avez toujours rêvé de vous emparer de la banque au Monopoly, cette toute nouvelle appli « Corrupt Mayor Clicker » est faite pour vous ! En vogue en Espagne, et pour cause elle a été créée par trois jeunes informaticiens de 25 ans, tous anciens étudiants en Galice et lauréats d’un concours de l’université de Vigo qui leur avait octroyé une bourse pour créer leur entreprise, en 2014. Le but ? Incarner un maire peu scrupuleux dont l’unique objectif est de s’en mettre plein les poches !

Ce maire corrompu jusqu’à la moelle ne prend des décisions qu’en fonction du profit personnel qu’il pourra en retirer. Ici, pas de case prison et pratiquement pas de place pour une éventuelle arrestation. Son parti ? Le Money Party ! Selon la description de l’application, tous les moyens sont bons pour y arriver : soudoyer les autorités locales ou les fonctionnaires, échafauder des fraudes, truquer des contrats publics ou des permis de construire, privatiser des hôpitaux, profiter des trafics en tout genre… et même acheter des votes, favoriser la prostitution ou vendre des armes. Bref, les possibilités sont sans limites. La philosophie du jeu se résume en une phrase : « Sois un bon politicien, triche et vole tout ce qui est possible jusqu’à ce que tu aies amassé une quantité démesurée d’argent dans notre banque suisse. »

La morale est, sinon balayée, des plus bousculées…. Les trois acolytes nient sur France Info avoir eu la moindre intention politique. « Nous avons voulu faire quelque chose d’amusant, de simple et d’universel. Et nous n’avons rien trouvé de plus actuel, de plus compréhensible et dont l’ironie puisse fonctionner dans le monde entier ». Les politiques vont ainsi savoir l’image qu’ils véhiculent auprès de leurs concitoyens… Mais il est vrai que le contexte politique espagnol reflète cette triste réalité, les affaires de corruption ayant éclaboussé les principaux partis politiques d’où le succès des partis « citoyens » de la gauche radicale Podemos et centriste Ciudadanos (Parti de la citoyenneté).

Peut-être de quoi faire réfléchir les hommes politiques d’autres pays ?

En attendant, l’appli enregistre déjà près de 100 000 téléchargements depuis son lancement ! Les créateurs de Corrupt Mayor Clicker ne reviennent pas d’un tel succès et MeigaLabs, un studio indépendant espagnol de développement de jeux et d’applications se frotte les mains !

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

réalité virtuelle

État des lieux de la réalité virtuelle

Les entreprises s’affolent à la simple mention de la réalité virtuelle. En effet, cette ...

Sequence geek 19 mai

Séquence Geek : Le BrakePack, la sécurité pour les cyclistes…

Aucune date de sortie n'est prévue, aucun prix n'est avancé, mais voici une invention ...

Bon Parfumeur - Ludovic Bonneton

Bon Parfumeur : échanger, mixer et collectionner les fragrances !

Le vrai luxe, c’est la liberté ! Parce que changer de parfum, c’est pouvoir ...