Coluche se fait l’Hôtel de Ville de Paris

Coluche à l'hotel de ville de paris

Coluche « Quand je me suis présenté, j’ai fait peur aux hommes politiques : quand j’ai fait les Restos, je leur ai fait honte. »

Le 19 juin 1986 à 17h45, la France apprend la mort de Michel Gérard Joseph Colucci dit « Coluche« . L’homme à la salopette s’est tué dans un accident de moto. Ce jour là, lui et ses amis roulent tranquillement vers la maison de Didier Lavergne. A la sortie d’un virage, ils entament une ligne droite. En face d’eux, un semi-remorque de 38 tonnes, surpris l’artiste, couche sa moto, mais sa tête percute le phare du camion, victime du coup du lapin, il meurt sur le coup.

Comédien et humoriste, l’homme a vu le jour à Paris, le 28 octobre 1944. Après avoir obtenu son certificat d’études, Michel Gérard Joseph Colucci prend le pseudonyme de Coluche et monte « Le Café de la gare » avec des amis. Puis il fonde la troupe « Au vrai chic parisien ». C’est en 1974, qu’il enfile sa première salopette, celle qui le rendra à tout jamais inoubliable, et qu’il monte sur scène pour effectuer son premier one-man-show. : « C’est un rire toutes les quatre secondes, une chute toutes les huit secondes. »

L’enfance de Coluche n’a pas été fait que de rose et de bien être « Moi de toute façon j’ai jamais eu l’intention de devenir un homme. J’ai l’intention fermement de rester un enfant qui se marre. » Orphelin à l’âge de trois ans,  il se retrouve seule avec Simone dite Monette. Cette mère employée fleuriste, a bien du mal à joindre les deux bouts pour élever Michel et Danièle, ses deux jeunes enfants. « Quand j’étais petit à la maison, le plus dur c’était la fin du mois, surtout les trente derniers jours. »

Coluche c’est l’histoire d’un mec qui après s’être mis en scène, qui après avoir créé son univers d’artiste, de show man, a aussi décidé de s’occuper des autres. D’abord de ses potes, puis en 1985 des plus démunis, en inventant les Restos du Coeur, et qui 30 ans plus tard sont toujours d’actualité. « Comme je ne sors pas, je ne vois que ceux que je reçois chez moi, c’est la cantine. Chacun a son rond de serviette. Je ne peux me passer de mes copains, c’est vital ! » Coluche n’a jamais laissé personne indifférent, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, celui-ci a marqué de son immense empreinte son trop rapide passage sur terre. Aujourd’hui des années après ce putain de camion, il reste l’une des personnalités historiques préférées des français derrière Napoléon, De Gaulle, Jeanne d’Arc et Louis XIV.

Coluche, qui dans nos esprits ne sera jamais véritablement mort, présente jusqu’en janvier 2017, 350 pièces, dont sa célèbre salopette, son violon et ses gants de boxe, des dizaines de souvenirs, de photos et d’objets personnels. Lui qui à un jour rêvé de l’Elysée, est tout en lumière, installé à l’Hôtel de Ville de Paris. Fabienne Bilal, la commissaire de l’exposition, et membre de la bande du Mec,  a mis en scène les « multiples facettes » de l’homme, de son savoir-être, de son savoir-faire. Sensible et passionné par la vie, sa volonté de vivre et de partage, de ses origines modestes jusqu’à sa mort digne d’un roman d’espionnage, firent de son mode de vie, une référence dont beaucoup de monde aurait aimé la partager, ne fût-ce qu’un seul moment. « J‘ai voulu aussi une exposition élégante, à son image, car il était à la fois drôle et très élégant, très généreux » dit Fabienne Bilal.

Fervent démocrate, l’homme qui aimait dire « Je ne suis pas vulgaire, je suis grossier, MERDE! » est mort à 55 km/h. Il n’avait pas 42 ans… L’être Coluche, laisse derrière lui, une belle histoire d’un imaginaire sans fin, et qui jour après jour nous fait et nous fera rire encore et encore. « Quand je me suis présenté, j’ai fait peur aux hommes politiques : quand j’ai fait les Restos, je leur ai fait honte. »

Photo : Portrait de l’humoriste Coluche. France, décembre 1983. © Xavier Lambours / Signatures

Informations pratiques :

Coluche - C'est l'histoire d'un mec (audio)

Coluche en date :

28 octobre 1944 Naissance à Paris (14e ) de Michel-Gérard-Joseph Colucci dit Coluche • Est orphelin de père à trois ans. Grandit à Montrouge • Met fin à sa scolarité en 1958 après son certificat d’études primaires • Après nombre de petits boulots, effectue en 1964 son service militaire • 1965-1968 Reprend divers petits boulots dont fleuriste • Se lance dans la musique • Passe par le cabaret Chez Bernadette, puis La Méthode. Y rencontre respectivement Georges Moustaki puis Romain Bouteille • 1968 Naissance du Café de la Gare de Romain Bouteille avec Coluche, Patrick Dewaere, Miou-Miou, Henri Guybet, Sotha… • Adopte le pseudonyme « Coluche » • 1969 Rôle de second plan dans Le Pistonné de Claude Berri • 1971 Monte son propre café- théâtre Le Vrai Chic Parisien avec Roland Giraud, Claire Nadeau, Philippe Bruneau, Brigitte Roüan, Véronique Kantor • Premier spectacle : Thérèse est triste, du 1er décembre au 9 janvier 1972, Théâtre La Bruyère • 1972 29 juillet, naissance de Romain, fils de Coluche et de Véronique Kantor • Themroc, film de Claude Faraldo (sortie 1973) • 1973 Reprise à l’Olympia de Ginette Lacaze créé en 1972 (première partie de Dick Rivers) • Création de la pièce : Introduction à l’esthétique • 1974 Premier one man show Mes Adieux au music-hall, Café de la Gare • 1975 Reprise à l’Olympia de Mes Adieux au music-hall le 18 février • 16 octobre, épouse Véronique Kantor • Rejoue son one man show à Bobino du 1er novembre à fin février 1976 • L’Aile ou la Cuisse de Claude Zidi, avec Louis de Funès (sortie 1976) • 1976 16 octobre, naissance de Marius, leur deuxième fils • 1977 Du 9 mai au 7 juillet réalise son unique film Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine • Du 14 décembre 1977 à fin février 1981, interprète son spectacle au Théâtre du Gymnase à guichets fermés. Seules interruptions : des tournées dans toute la France, en Belgique et en Suisse • 1978 D’avril à juin 1979, Europe no 1, « On n’est pas là pour se faire engueuler » • 1980 RMC : se fait remercier douze jours plus tard • 7 octobre, conférence de presse au Gymnase, annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 1981 • Inspecteur La Bavure de Claude Zidi • 1981 Avril, se retire de la campagne électorale • Le Maître d’École de Claude Berri • Décembre : divorce de Michel et Véronique • 1982 Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ de Jean Yanne • Banzaï de Claude Zidi • Tchao Pantin de Claude Berri (sortie 1983) • 1984 La Femme de mon pote de Bertrand Blier • César du meilleur acteur pour Tchao Pantin • Le Bon Roi Dagobert de Dino Risi • La Vengeance du serpent à plumes de Gérard Oury • Le Fou de guerre de Dino Risi • 1985 25 septembre, mariage avec Thierry Le Luron « Pour le meilleur et pour le rire » • 26 septembre, lancement de l’idée des Restos du Cœur sur Europe 1 • 29 septembre, bat le record du monde du kilomètre lancé à moto à 252,087 km/h (circuit de Nardo, Italie) • Du 8 juillet au 28 février 1986, Europe 1 : « Y’en aura pour tout le monde » • Du 7 octobre 1985 à février 1986, Canal+ : « Coluche 1-Faux » • 19 juin 1986 Coluche décède à Opio (Alpes-Maritimes) dans un « accident de camion » à moto. Il roulait à 55 km/h. Il n’avait pas 42 ans… (Source Mairie de Paris)

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Sacem 2015

Grands Prix Sacem 2015 : les lauréats sont…

Chaque année, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) honore ses ...

Le jardin des poules - Festival International des Jardins, 2014 - © C. Diaz

C’est le Printemps tous au Jardin !

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire, accueille le Festival International des Jardins depuis 1992.