Colin Davidson a peint l’Irlande du Nord des années Troubles

Colin Davidson-Silent Testimony

Une exposition pour ne pas oublier ; une exposition pour se recueillir…Le portraitiste Colin Davidson, portraitiste à la renommée internationale nous dévoile les histoires de dix-huit personnes qui, toutes, ont perdu un ou plusieurs proches durant les Troubles, période sombre qui a marqué, à partir de la fin des années 1960, son Irlande du Nord natale. Colin Davidson, ce sont des portraits grand format d’acteurs, musiciens, poètes et écrivains, parmi lesquels Brad Pitt, Glen Hansard ou Seamus Heaney. Ce qui a intéressé l’artiste, ce n’est pas la célébrité de ces personnes, mais à ce qui fait d’eux des êtres humains, et c’est cette « humanité ordinaire » qui constitue le point de départ de Silent Testimony.

Jusqu’à aujourd’hui, l’artiste né en 1968, qui a grandi à Belfast et suivi des études d’art à l’Université d’Ulster, n’avait jamais réagi ouvertement à ce qu’il a vu ou personnellement vécu pendant les Troubles. L’exposition se veut un témoignage fort, reflétant la façon dont ce conflit a eu, et continue à avoir, un impact profond sur des milliers d’individus : les blessés et leur famille, les proches des personnes qui y ont perdu la vie, mais également la communauté dans son ensemble et sa souffrance, la tragédie et le malheur se lisant sur les visages. « L’art peut marcher où les mots et la politique ne peuvent souvent pas. L’art peut puissamment capturer ce que les mots ne parviennent pas à dire« , était parmi les témoignages écrits en réponse à l’art de l’exposition des Troubles mise en scène à l’Ulster Museum été dernier..

L’artiste décrit la série de peintures comme une «réponse émotive qui reflète la manière dont le conflit a eu, et continue d’avoir, un effet profond non seulement sur les dix-huit modèles, mais des milliers de personnes – les blessés, leurs familles, les familles des ceux qui sont morts et la communauté plus large « . Davidson a exprimé sa « sincère appréciation et gratitude » envers ses modèles pour partager leurs histoires avec lui, dont chacun peut être lu à côté de leurs photos. Il a choisi de documenter leurs histoires sans mentionner leur religion ou de quel côté des Troubles ils ont été. Cette exposition est presentée en association avec l’Ulster Museum, Belfast, National Museums Northern Ireland où elle a été montrée pour la première fois de juin 2015 à janvier 2016.

Photo : Colin Davidson – DR

Informations pratiques

Virtue Dixon 2015

Virtue Dixon 2015

Virtue Dixon’s daughter Ruth (24) died in a bomb attack in Ballykelly on 6th December 1982.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité