• Participez au sixMic Crowfunding !

Coffret l’âge d’or du cinéma japonais

japonais - coffret dvd japonais

Le Dictionnaire des cinéastes japonais présente 101 cinéastes essentiels, de quoi inciter les passionnés à (re)découvrir le cinéma japonais, cinéma d’exception.

Coordonné par Pascal-Alex Vincent, qui oeuvra pendant 12 ans à la réédition de grands classiques en salles, et rédigé par une jeune équipe de critiques et chercheurs venus de Paris et de Tokyo, Le Dictionnaire des cinéastes japonais présente 101 cinéastes essentiels, de quoi inciter les passionnés à (re)découvrir le cinéma japonais, cinéma d’exception.

De nombreuses anecdotes vous y sont révélées : Ainsi, saviez-vous qu’Akira Kurosawa ignorait que son film Rashômon avait été présenté au Festival de Venise, où il venait pourtant de remporter le Lion d’Or ? Que son acteur fétiche, la star Toshiro Mifune, fut le réalisateur d’un seul film ? Que, dans les années 1930, Mashiro Makino tournait parfois deux films en même temps en s’aidant de substances interdites ? Que Kon Ichikawa fit appel à Michel Legrand pour composer la musique d’une de ses superproductions ? Et que le maître du cinéma érotique des années 1970, Chusei Sone, disparut subitement pour réapparaître, des années plus tard, en spécialiste de l’aquaculture ?

Grâce à ce dictionnaire, novices et cinéphiles sauront tout sur la carrière des réalisateurs et des films à l’origine de l’âge d’or du cinéma japonais (1935-1975) : 101 destins et 101 histoires de cinéastes qui ont contribué à faire du cinéma japonais l’un des premiers cinémas au monde.

Grands auteurs, petits maîtres, cinéastes expérimentaux, pionniers du cinéma d’animation, réalisateurs de films de genre : Tous ont été choisis avec soin, Kiyoshi Kurosawa les validant ensuite puis complétant la liste, permettant d’établir un panorama idéal de 101 cinéastes japonais incontournables.

Au dictionnaire est ajouté un cahier d’illustrations et une sélection de 6 grands classiques en DVD, 6 grands chefs-d’oeuvre incontournables en version restaurée :

[vc_list icon= »plus » icon_color= »#dd9933″]
  • VOYAGE À TOKYO de Yasujiro OZU
  • CONTES DES CHRYSANTHÈMES TARDIFS de Kenji MIZOGUCHI
  • HARAKIRI de Masaki KOBAYASHI
  • CONTES CRUELS DE LA JEUNESSE de Nagisa OSHIMA
  • JE NE REGRETTE RIEN DE MA JEUNESSE d’Akira KUROSAWA
  • UNE FEMME DANS LA TOURMENTE de Mikio NARUSE (inédit en vidéo)
[/vc_list]

Parallèlement et à l’occasion de son 80e anniversaire, la Cinémathèque française retrace l’histoire de ses relations privilégiées avec les cinéastes, producteurs, distributeurs et techniciens japonais, des années 1950 à nos jours.

Cette exposition, qui se tiendra jusqu’en juin 2017, sera accompagnée tout au long de l’année d’une programmation de films conçue à partir des collections de la Cinémathèque française.

Plus d’informations sur : www.cinematheque.fr

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Nuit étoilé

Les Puzzles d’art de Michèle Wilson

A partir du 11 mars prochain au Musée d’Orsay, l’incroyable oeuvre de Van Gogh ...

Cadouin

Visites à thèmes au sein de l’Abbaye de Cadouin

La Semitour Périgord, gestionnaire de sites culturels, organise des visites à thèmes au sein ...

Nell

Enfin, le premier album tout en slam de Nell

Slam, slammer, slameuse, c’est ce qui pourrait peut être, le mieux définir artistiquement Nell’ ...