CoeXisT par Combo Culture Kidnapper

Né d’un père libanais chrétien et d’une mère marocaine musulmane, il ne pouvait y avoir meilleur représentant artistique que Combo, street artist engagé, pour commémorer les grandes marches républicaines de janvier 2015.

Directeur artistique pour une agence de publicité jusqu’en 2012, Combo décide la même année de s’introduire dans la zone interdite de Tchernobyl pour y coller de véritables affiches de publicité faisant l’apologie de l’énergie nucléaire, célébrant ainsi le premier anniversaire de l’accident de la centrale de Fukushima.

L’année suivante, il colle en plein Hong Kong des pages Google sur les manifestations de la place Tian’anmen, la récente arrestation de l’artiste Ai Weiwei et le Tibet alors qu’elles sont censurées par le Parti, et quelques mois plus tard, il colle un portrait de Maître Yoda, à moustaches de dix mètres de haut pour sa seconde exposition rue des Petits-Carreaux à Paris. L’Institut du monde arabe l’accueille afin qu’il poursuive le dialogue qu’il avait entamé en janvier dernier avec les parisiens auxquels il avait donné rendez-vous devant l’IMA en diffusant des centaines d’affiches portant le mot « Coexist » et prônant la paix et la tolérance entre les religions, afin que le « vivre ensemble » ne soit pas mis en péril et que le débat sur la laïcité ne s’envenime pas.

Cette campagne s’inspirait de celle de l’artiste polonais Piotr Mlodozeniec, lancée en 2001 à Jérusalem. A la clé, une même volonté de résistance populaire et pacifique au joug de l’extrémisme religieux. Peinture, dessin, photographie et installation constituent la matière de cette manifestation qui se déroulera également hors les murs : dans la rue, ainsi que dans l’atelier de l’artiste qui sera pour la première fois ouvert au public.

Linda N’Guyen, commissaire de l’exposition

Photo :  Combo Culture Kidnapper

Informations pratiques

Combo Culture Kidnapper

Combo Culture Kidnapper

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité