• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

C’est l’été dans le jardin de l’Institut Suédois

Institut Suédois

Le jardin de l’Institut Suédois à l’heure d’été au coeur du Marais à l’Hôtel de Marle

L’Institut suédois invite parisiens et touristes à se rendre dans ses jardins pour participer à l’une de ses programmations estivales du côté du jardin de l’Hôtel de Marle. Dès le 21 juin, la fête traditionnelle du solstice d’été battra son plein avec ses danses et deux concerts dans le cadre de la Fête de la Musique ; folk et électro-hip hop seront au rendez-vous avec les violonistes Sara & Samantha et la chanteuse Gnučči !

Le duo de violonistes Sara & Samantha mèneront les danses autour du mât de la St-Jean, suivies d’un concert où elles mêlent musiques traditionnelles, féminisme nouvelle génération et humour décapant.

Gnučči, de son vrai nom Ana Rab, icône scandinave montante au charisme débordant. Performeuse haute en couleurs, elle mélange librement hip hop, tropical bass, electronica et house depuis 2012. Réputée pour son énergie en live où transparait son naturel, sa sensibilité et sa force de caractère, elle a déjà fait plusieurs apparitions remarquées en France.

En juillet et août, le jardin accueillera un salon de lecture dans le cadre de Lire en short et une mini-expo en plein air sur la littérature illustrée, « Filles intrépides et garçons tendres« . Chaque visiteur pourra profiter, outre du prêt d’un livre et d’un transat, du café éphémère éco-responsable, le Café HEJ!, qui s’y installe pour l’été, proposant smoothies, glaces, thé, café dans une ambiance garantie « à la suédoise ». Beatrice et Dominique, le duo franco-suédois derrière le comptoir, concocte un menu frais et bio, mêlant des nouveautés aux favoris de l’année dernière. Dégustez thé glacé maison, bagels, dagens (l’apéro du jour) dans une ambiance « à la suédoise », décontractée et dépaysante. A noter que la bibliothèque multilingue s’étoffe cette année de nouveaux ouvrages. Feuilletez un livre sur les pionnières du design suédois, voyagez avec un ouvrage sur le nord de la Suède ou découvrez la BD suédoise à travers de nombreuses publications récentes.

En septembre, le public est attendu avec chaise, coussin ou plaid pour deux séances de cinéma en plein air. Le fil directeur des soirées : deux documentaires au programme, Martha & Niki et Astrid, réalisés par des femmes, sous le signe du hip-hop et de la littérature, ont passé le test de Bechdell-Wallace, un label pour l’égalité homme-femme dans les films.

En 2010, les Suédoises Martha Nabwire et Niki Tsappos réalisent leur rêve : remporter la finale New Style de Juste Debout, l’une des plus importantes compétitions internationales de danses hip hop qui se déroule chaque année à Paris. Pour la première fois, deux femmes y sont couronnées. La réalisatrice Tora Mkandawire Mårtens a suivi leur parcours au fil des qualifications, brossant le portrait de deux artistes portées par un profond amour pour la danse et le désir de trouver leur chemin à travers elle.

Astrid Lindgren est connue dans le monde entier pour ses livres destinés aux enfants, traduits en 90 langues. Mais qui était l’auteure de Fifi Brindacier. Au travers d’images d’archives, de photos, de journaux intimes et de lettres inédites, la réalisatrice Kristina Lindström montre comment la force narratrice d’Astrid Lindgren s’est nourrie de sa vie privée comme de son implication dans les grands débats de son temps. Admirée pour son souci des droits de l’Homme, son intégrité et sa vision du monde – en particulier de la place de l’enfant –, elle a laissé derrière elle une œuvre abondante qui continue de transcender les frontières culturelles.

De nombreuses activités seront proposées au jeune public.

En dehors d’une grande sélection de livres et de BD jeunesse au sein de la bibliothèque d’été, l’Institut suédois organise chaque mercredi et samedi à 15h des lectures à voix haute de livres cultes suédois (en français !). Sont également mis à la disposition des enfants, coloriages et puzzles en lien avec la littérature jeunesse.

Une mini expo sur les filles intrépides et les garçons tendres : Pourquoi, dans les livres pour enfants, retrouve-t-on souvent la maman en train de s’occuper des tâches ménagères tandis que le papa rentre du travail ? A travers un panorama des personnages les plus emblématiques de la littérature jeunesse suédoise, l’exposition Filles intrépides et garçons tendres propose une alternative aux rôles traditionnels homme-femme, fille-garçon.

Photo : Institut suédois

Institut Suédois - Le Jardin

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Autolib- Sophie Robichon

« Customoi » customiser des véhicules Autolib et des stations en Ile de France

Photo Sophie Robichon / Mairie de Paris Les élus d’Autolib’ Métropole souhaitent une valorisation ...

ARGILLA 2017 Biennale internationale de la céramique

Argilla 2017 : la Biennale internationale de la céramique

Parmi les rendez-vous annuels de la céramique internationale, Argilla occupe une place de choix ...

Art Déco

L’Art Déco s’expose à Saint-Quentin

Longtemps critiqué, l’Art-déco a désormais le vent en poupe. C’est une chance pour Saint-Quentin ...