• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Catherine Poulain remporte le prix Joseph-Kessel

Catherine-Poulain

« Le grand marin » de Catherine Poulain

« Il faudrait toujours être en route pour l’Alaska. Mais y arriver à quoi bon. J’ai fait mon sac. C’est la nuit. Un jour je quitte Manosque-les-Plateaux, Manosque-les-Couteaux, c’est février, les bars ne désemplissent pas, la fumée et la bière, je pars, le bout du monde, sur la Grande Bleue, vers le cristal et le péril, je pars. »

C’est en ces mots que débute « Le grand marin » pour lequel l’auteure, Catherine Poulain, déjà lauréate du prix Mac Orlan 2016 avec ce premier roman,  vient d’être choisie à l’unanimité et au 1er tour de scrutin parmi les dix titres en lice par les membres du jury décernant le prix Joseph Kessel, présidé par Olivier Weber et composé de Tahar Ben Jelloun, Annick Cojean, Colette Fellous, Pierre Haski, Michèle Kahn, Gilles Lapouge, Michel Le Bris, Pascal Ory, Patrick Rambaud, Guy Seligmann et Éric Vuillard (lauréat 2015).

Ce prestigieux prix, décerné chaque année par la la Société civile des auteurs multimédia depuis 1991, récompense l’auteur d’une œuvre de langue française de haute qualité littéraire, voyage, biographie, récit ou essai, dans la veine de Joseph Kessel.

Catherine Poulain nous raconte l’histoire d’une femme, Lili, qui rêvait de partir et de prendre le large. Après un long voyage, elle arrive en Alaska, à Kodiak et monte à bord d’un de ces bateaux qui s’en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan.
Dormir à même le sol, supporter l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures…

C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade.
Traîne dans les bars.
En attendant de rembarquer.
C’est alors qu’elle rencontre le Grand Marin.

Si l’histoire est aussi passionnante qu’étourdissante, elle offre au lecteur ce bonheur dont peu de livres ont le secret : l’arracher à sa vie, le dépayser en lui faisant quitter son univers quotidien pour des contrées éloignées et inconnues ; « Le grand marin » est une aventure, âpre, dure mais unique.

Catherine Poulain, qui a longuement voyagé, de l’Europe à l’Asie, du Québec au Mexique, nous livre un premier roman d’une grande force littéraire, s’imposant ainsi comme l’une des grandes révélations de l’année 2016.

Le prix Joseph-Kessel 2016, lui sera remis le 15 mai au cours du festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo.

Catherine Poulain est par ailleurs encore en lice pour le prix du Livre Inter, pour le prix Orange du livre et pour le prix Littérature-monde.

« Le grand marin » fait souffler un vent de renouveau sur la littérature française.

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Franz-Olivier Giesbert

Franz-Olivier Giesbert : Belle d’amour

Au cours de ses recherches, un historien découvre l’existence d’une certaine Tiphanie Marvejols, alias ...

L’Atelier contemporain

L’Atelier contemporain : Des livres à découvrir

Les livres publiés par L’Atelier contemporain sont édités par François-Marie Deyrolle, mis en pages ...

douceur angevine

Douleur angevine de Valérian Venet

Si vous n’avez pas encore acheté, voire choisi, votre roman de l’été, ou bien ...