• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

BBC World News interview exclusive de HANIF KUREISHI

Hanif Kureishi

BBC World News vous invite à découvrir l’histoire de l’auteur britannique pakistanais Hanif Kureishi. Lorsqu’ il écrit un nouveau film ou un roman, il brise les règles, les certitudes et brave les interdits. Depuis plus de quarante ans, l’auteur de « Le Bouddha des banlieues » (1993) et « My Beautiful Laundrette » fut le premier à déranger en transformant ses expériences de racisme, de Tchatchérisme et de transgression sexuelle en comédie corrosive, amusante et provocante.

Cette année à l’aube de ses 60 ans, Hanif Kureishi est au coeur de l’actualité. Il publie son dernier roman « Le dernier mot », promeut son dernier film et confie ses archives personnelles à la bibliothèque britannique. Pour BBC World News, l’auteur revient sur son enfance, son parcours et ses influences. Grâce à des images d’archives de ses films et différentes interviews, découvrez quel homme se cache derrière cet outrageux personnage.

Ses oeuvres

Né le 5 décembre 1954 à Bromley d’une mère britannique et d’un père pakistanais, Hanif Kureishi étudie la philosophie à l’université de Londres. A 18 ans il quitte sa famille pour devenir écrivain et pendant 10 ans écrit des pièces de théâtre. En 1981, sa famille étant inquiète par son choix de carrière lui demande de trouver un vrai travail: « Ma famille possédait des laveries, ils m’ont demandé de venir travailler pour eux. J’ai vu qu’ils avaient réellement besoin d’aide alors j’ai décidé de diriger une des laveries ».

Il s’inspire de cette expérience pour écrire le scénario du film « My Beautiful Laundrette » réalisé par Stephen Fears en 1985. Il remporte le New York Film Critics Screenplay et a été nommé aux oscars pour le Prix du meilleur scénario. Le film raconte l’histoire d’un jeune immigré pakistanais homosexuel qui avec l’aide de son oncle et d’un ami d’enfance va exploiter une laverie automatique.

Suite à ce succès, il écrit « Le Bouddha des banlieues » (1990) qui remportera le prix du meilleur premier roman et sera adapté en série télévisée. Londres, fin des années 70, Karim, jeune britannique pakistanais homosexuel essaie de se construire une identité dans une Angleterre raciste et homophobe : « Ce qui est terrible dans le racisme c’est cette pression, cette horrible sensation d’être une victime. J’avais un professeur à l’école qui était incroyablement raciste. Il m’appelait l’animal pakistanais. Tu réponds, tu te fâches, il riposte. C’était une sorte de jeu. C’était sa façon d’enseigner. Durant toute ma scolarité, j’ai vécu de nombreuses expériences comme celle-ci. C’était comme d’être prisonnier. Pour un prisonnier la seule chose à faire c’est d’écrire. J’en ai fait une comédie en quelque sorte. »

Son inspiration

Hanif Kureishi est certes connu pour ses romans caustiques et satiriques dans lesquels il traite de racisme, de sexualité, de drogue, d’homosexualité et d’intégration. Mais il est également réputé pour écrire sur sa vie privée. Ses amis, ses amours et ses enfants ne sont jamais nommées mais ils sont reconnaissables dans ses romans: « Vous devez être flattés d’être dans mes romans ».

Suite à sa séparation avec sa femme et ses enfants, il écrit « Intimité » (1998) qui crée une véritable polémique et suscite des débats houleux. Dans ce roman, il évoque l’histoire d’un homme qui se sentant physiquement et émotionnellement rejeté par sa femme, quitte sa famille : « Je voulais écrire sur les relations amoureuses qui peuvent vous transformer en monstre. C’est un livre sur la violence et la perte. Aimer une personne jusqu’au point de la détester ». En 2001, le roman adapté au cinéma par le réalisateur Patrice Chéreau, remporte deux Ours au Festival de Berlin: l’Ours d’or du meilleur film et l’Ours d’argent de la meilleure actrice pour Kerry Fox.

Dans son dernier roman « Le dernier mot » (sorti le 2 janvier 2014 en France) il évoque la relation passionnée et violente qui s’instaure entre un célèbre auteur d’origine indienne et son biographe. Mamoon Azam, écrivain d’origine indienne de renommée mondiale, voit sa notoriété décliner à 70 ans passés. Afin de réactiver l’intérêt pour son oeuvre, Harry Johnson se voit confier la mission de rédiger sa biographie.

  • Culture Show: Hanif Kureishi
  • Le samedi 29 mars à 17h10

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité