Barbara Israël, prix Nice Baie des Anges pour Saint Salopard

Barbara Israël - Saint Salopa

Le 22ème prix Nice Baie des Anges a été octroyé le 16 mai à la niçoise, écrivaine et réalisatrice de films et de documentaires, Barbara Israël pour son roman «Saint Salopard» publié aux éditions Flammarion.

Parrainé et doté par la Ville de Nice, le prix littéraire Nice Baie des Anges récompense un roman paru au cours de l’année précédant le Festival du Livre de Nice, qui a lieu chaque année quelques semaines avant l’été et qui prendra place du 2 au 4 juin prochain. Composé de 8 membres, dont son Président qui était cette année Franz-Olivier Giesbert, le jury réunissait Jean-Luc Gagliolo, (Conseiller municipal délégué au patrimoine historique, à la littérature, à la lutte contre l’illettrisme, au théâtre, et à la langue niçoise), Irène Frain, Paule Constant, Laurent Seksik, Didier Van Cauwelaert, Aurélie Hustin de Gubernatis et Nicolas Galup (Rédacteur en Chef de Azur TV). Chacun d’eux a choisi un roman qu’il jugeait digne de recevoir le prix et dix Azuréens, amoureux des livres et des mots, qui avaient envoyé leur candidature et qui ont été sélectionnés par des écrivains et par des journalistes d’Azur TV, ont procédé à la lecture des huit livres.

La sélection 2017 comprenait :
• Saint Salopard, Barbara ISRAËL (Flammarion)
• Le bureau des jardins et des étangs, Didier DECOIN (Stock)
• Et si tu n’existais pas, Claire GALLOIS (Stock)
• Le cas Malaussène, Daniel PENNAC (Gallimard)
• Danser au bord de l’abîme, Grégoire DELACOURT (JC Lattès)
• Presque ensemble, Marjorie PHILIBERT (JC Lattès)
• Le Tableau, Laurence VENTURI (Albin Michel)
• Repose-toi sur moi, Serge JONCOUR (Flammarion)

À l’issue des délibérations du jury professionnel et du jury populaire, le 22ème prix Nice Baie des Anges a été octroyé le 16 mai à la niçoise, écrivaine et réalisatrice de films et de documentaires, Barbara Israël pour son roman «Saint Salopard» publié aux éditions Flammarion, qui succède ainsi à Akli Tadjer (La Reine du tango – JC Lattès). Son prix lui sera décerné par Christian Estrosi en ouverture de la 22ème édition du Festival du Livre de Nice le vendredi 2 juin 2017.

Résumé : Lettré, spirituel, fêtard et dissolu, Maurice Sachs parvient, au cours des années 20, à séduire bon nombre d’artistes. L’homme est pourtant un paradoxe vivant : juif et homosexuel, il se convertit deux fois, se marie et devient collabo ; écrivain dans l’âme, il s’interdit longtemps d’écrire. Fin 1942, ayant épuisé l’ensemble de ses trafics et la patience de ses amis, il s’engage volontairement au STO et part pour Hambourg où il n’a aucun scrupule à proposer ses services à la Gestapo. Le 14 avril 1945, un S.S. l’abat d’une balle dans la nuque. Ce roman est une correspondance d’outre-tombe avec les grandes figures de sa vie et de son époque : Jean Cocteau, Coco Chanel, Max Jacob, Violette Leduc, André Gide…

Depuis sa création en 1996, à l’initiative de la Ville de Nice, ce prix littéraire a couronné les romanciers : Patrick Renaudot, Raoul Mille, Franz-Olivier Giesbert, Gérard de Cortanze, Claude Imbert, Jean-Noël Pancrazi, Paula Jacques, Vénus Khoury-Ghata, Richard Millet, Eric Fottorino, Jean-Paul Enthoven, Didier Van Cauwelaert, Saphia Azzeddine/René Frégni, Daniel Cordier, Laurent Seksik, Aurélie Hustin de Gubernatis, Romain Slocombe, Valérie Tong Cuong, Jérôme Garcin et Akli Tadjer.

Barbara Israël
Saint Salopard

Broché: 208 pages
Editeur : FLAMMARION
Collection : LITTERATURE FRA
Langue : Français
ISBN-10: 2081390086
ISBN-13: 978-2081390089
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?