Babbler ou l’art de communiquer autrement

Babbler - Hannah Oiknine & Sarah Azan

Babbler by Hannah Oiknine et Sarah Azan, part d’une simple observation : Internet a changé la façon dont les journalistes sourcent et traitent les informations qu’ils relaient.

Communiquer, communicant, communication, où, quand, comment communiquer, avec qui, à quelle heure et à quelle date, ce sont en général les questions que l’on se pose lorsque que l’on doit mettre en lumière une production, quelle qu’elle soit, auprès du grand public ou de professionnels via les journalistes.

Or, il n’est pas toujours facile d’y répondre et de trouver la bonne solution. Rationaliser tout en développant sa communication est une chose qui prend du temps et demande un peu ou beaucoup de moyens. Les réseaux sociaux ont en partie répondu à ces questions mais ils ne sont cependant pas complètement opérationnels pour assurer une bonne campagne de promotion et faire passer un message.

Au départ, il y a l’idée, puis la concrétisation du produit ou du message, puis la création du dossier de presse. Un bon dossier de presse, bien sur, doit donner envie au journaliste de le lire, afin qu’il s’y intéresse un peu, beaucoup ou pas du tout ! Et malheureusement, pas du tout est très souvent le cas.

D’après une étude réalisée par l’agence Gootenberg, et publiée en avril 2015, seulement 3 % des communiqués de presse reçus par les journalistes sont lus. Car, au départ, presque tout le monde pense qu’un communiqué envoyé est un communiqué lu et que plus on va en envoyer plus ils seront lus. Et bien non ! Pourquoi me direz-vous ? C’est en grande partie du au fait que le nombre d’emails envoyés et reçus a littéralement explosé. Ainsi, certains journalistes peuvent recevoir plus de 500 communiqués de presse par jour et 25 appels par minute. Donc, autant vous dire que l’objet de votre mail et la qualité de sa présentation doivent être en béton, sinon c’est foutu pour vous.

« Avec Internet, la donne a changé. N’importe qui peut se constituer une audience sur le web. Alors qu’auparavant l’attaché de presse connaissait chacun de ses contacts journalistiques et n’envoyait l’information que si celle-ci était pertinente ; aujourd’hui, le process des RP a radicalement évolué vers ce qu’on appelle outre Atlantique le « Spray and Pray ». Il s’agit d’acheter une liste de contacts presse gigantesque et de diffuser massivement le même communiqué de presse à des listes d’emails, plus ou moins qualifiées, tout en priant et en croisant les doigts pour que quelqu’un réponde. » indique Hannah Oiknine, CEO et Foundatrice de Babbler. Et c’est peut être et justement une autre manière de faire que Hannah Oiknine et sa soeur Sarah Azan ont mise en oeuvre et en pratique dans la création d’une structure de communication de nouvelle génération.

Là, en grande partie, tout se fait en ligne et presque en live, et l’ensemble de la prestation est agrémentée d’outils dédiés au résultat presque en tant réel au cours de votre campagne de communication. C’est dans un esprit de curiosité que nous sommes allés en parler avec Sarah Azan dans les locaux de Babbler pour en savoir davantage sur les spécificités de cette nouvelle proposition on line !

Photo : ©Babbler – Hannah Oiknine & Sarah Azan

Voir aussi sur artsixMic : http://www.artsixmic.fr/pourquoi-les-journalistes-ne-repondent-ils-jamais-une-nouvelle-approche-des-relations-presse/

Babbler by Hannah Oiknine et Sarah Azan - Interview

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Molnar by Molnar by artsixmic

Anton Molnar, est un maître du pinceau, de l’espace, de la toile de la ...

Fernand Léger - Léger et ses amis

Fernand Léger et ses amis en vis-à-vis

Né en 1881, Fernand Léger fut à la fois peintre, créateur de cartons de ...