Art In Motion : Resistance and Persistence in Beyrouth

Art In Motion

Art In Motion  « Resistance and Persistence » quand l’art contemporain s’invite dans l’espace public à Beyrouth

En réunissant 24 artistes libanais et internationaux et en faisant dialoguer leurs œuvres, dans un espace public, chargé d’histoire, Art In Motion, organise ici un premier événement représentatif de ses valeurs et de ses ambitions : investir les espaces publics, inviter le grand public à regarder et réagir à l’art. Des artistes de la région MENA exposent aux côtés d’artistes internationaux des œuvres, en relation avec l’importance historique du Jardin René Mouawad (Sanayeh) et inspirées par le thème « Resistance and Persistence ». Les artistes internationaux sélectionnés réalisent leurs œuvres « in situ », en interaction avec les pratiques artistiques locales et les matériaux de la région.

Sculptures, installations, vidéo, art conceptuel, design, performance, viennent mettre en perspective, cette thématique « Resistance and Persistence » qui s’inscrit au cœur de notre questionnement aujourd’hui. La réconciliation entre un passé douloureux et un présent chaotique est possible… l’art nous permet de trouver des points de repères. Des débats publics sont organisés pendant toute la durée de l’événement ; ils montrent que l’art n’est pas que de la culture ; il est intégré aux rouages de la société. Ces libres discussions ont pour objectif de prendre conscience que l’art est un héritage durable pour tous et chacun.

De plus, des rencontres avec des artistes et des spécialistes de l’art contemporain mettent en lumière les réalisations locales et leur impact sur la scène artistique régionale et internationale. Des ateliers d’initiation sur différentes formes d’expression sont organisés : ateliers sur l’intégration de la calligraphie arabe dans l’art contemporain, workshop sur l’architecture…

Édifié en 1907, sous la domination ottomane, le Jardin René Mouawad (Sanayeh) est situé au centre de Beyrouth. Avec ses 22.000 mètres carrés, il compte parmi les plus grands parcs de la capitale libanaise. Il est né d’un plan de modernisation de la ville qui fit de ce quartier, au XIXème siècle un nouveau pôle de développement urbain. Au cours des dernières décennies, le Jardin est devenu un symbole de résistance et de solidarité. Il a servi d’espace d’accueil. En 2012, le jardin fut fermé au public. En 2014, après deux années de rénovations par la fondation Azadea, association à but non lucratif, le jardin Sanayeh a réouvert ses portes ; des arbres ont été replantés, des fleurs sont apparues, les idées se sont remises à circuler ; il a retrouvé sa vocation de lieu d’échanges, de dialogue et de communication. Le Jardin René Moawad, est plus connu sous le nom de Jardin Sanayeh.

L’association Art In Motion a été fondée par Rania Tabbara et Rania Halawi, curatrices indépendantes, qui partagent une vision commune de l’art contemporain et de son rôle déterminant au sein de nos sociétés pour « éveiller les consciences et instaurer une force de cohésion ».

Resistance and Persistence – du 5 au 12 octobre 2016 – Jardin René Mouawad (Sanayeh) – Beyrouth

Les artistes exposés :

Mustafa Ali (Syrie) | Ziad Antar (Liban) | Bokja Design (Liban) | Chaouki Choukini (Liban) | Karine Debouzie (France) | Nancy Debs Hadad (Liban) | Yazan Halwani (Liban) | Zeina Hamady (Liban) | Ghaleb Amin Hawila (Liban) | Nabil Helou (Liban) | Thomas Houseago (Royaume-Uni) | Abdel Rahman Katanani (Palestine) | Vika Kova (Pays-Bas) | Hena Mallalah (Irak) | Tim Morgan (Royaume-Uni) | Randa Nehme (Liban) | Marwan Rechmaoui (Liban) | Lufti Ruhmein (Syrie) | Houmam Al Sayed (Syrie) | Xander Spronken (Pays-Bas) | Xavier Veilhan (France) | Atelier Yok Yok (France) | Ada Yu (Kazakhstan) | Cathy Weiders (Belgique).

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité