Anne-Sophie et Yann pour The Hobo Society

The Hobo Society

The Hobo Society se positionne comme une véritable plateforme de vente, un lieu d’échanges, et propose sur son site Internet une sélection de pièces originales venues des quatre coins du globe, introuvables dans le circuit des boutiques traditionnelles. Le concept, totalement inédit : mettre à la portée de tous des objets d’artisanat, des éditions limitées ou sur mesure, des design atypiques dénichés au bout du monde, que soit dans les domaines de l’art, de la mode, de l’accessoire, du mobilier ou de la décoration.

The Hobo Society se veut le point de rencontre entre les designers, artistes et artisans talentueux du monde entier à qui ils offrent une superbe vitrine, et tous les amoureux de pièces uniques, en quête d’objets originaux et exceptionnels..

The Hobo Society accorde une importance particulière à l’histoire de l’objet et à l’origine de son créateur. La rencontre avec les artistes est primordiale pour Anne-Sophie et Yann, car elle leur permet de s’imprégner de leur histoire et de s’assurer de la qualité des pièces retenues, qu’ils peuvent toucher et s’approprier.

Il est important pour eux que l’acheteur se sente également impliqué dans sa découverte. Pour illustrer sa philosophie de vie toujours en mouvement, The Hobo Society a choisi pour logo un symbole que les vagabonds (hobos) de l’Amérique des années 30 se laissaient à la craie le long des voies de chemin de fer et sur les murs des villes. Il signifie « Je quitte la voie ferrée et je pars sur les routes ».

Anne-Sophie et Yann nous emmènent avec eux sur les routes, nous font partager leur passion pour les cultures différentes, les terres reculées, nous font rêver et voyager sans bouger de chez nous !

Anne-Sophie et Yann

Anne-Sophie et Yann

Parisienne de cœur, Anne-Sophie a vécu plusieurs années au Maroc et dans les Caraïbes. Elle en a gardé une nostalgie d’exotisme, acquis un amour pour l’artisanat local et développé un œil affûté pour le beau et l’original.

Yann, jeune quadra parisien, a grandi en principauté de Monaco et vécu quelques temps en Australie. Ses grands-pères maternel et paternel étaient tous deux ambassadeurs dans les années 60. Il a grandi bercé de récits de voyages et entouré de trésors offerts par les chefs d’états ou glanés lors d’expéditions exotiques.

The Hobo Society

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Paul Landowki - Musée Paul-Landowski

Boulogne-Billancourt inaugure son nouveau Musée Paul-Landowski

arisien de naissance mais issu de la noblesse polonaise, Paul Landowski découvre la philosophie humaniste ...

salle-labrouste

Pleins feux sur la salle Labrouste

Après pratiquement vingt ans de fermeture, la bibliothèque de l'Institut National d'Histoire de l'Art ...