« Anatopées » oeuvre photographique d’Arnaud Lesage aux Editions Gang

Anatopées

En 1996, frappé par une ressemblance graphique entre deux photos de ses archives, Arnaud Lesage décide de tenter de faire la même image n’importe où dans le monde, en utilisant le même prétexte : l’apparition d’une forme verticale. Mais au lieu de la conformité que ce projet absurde semble promettre, apparaissent entre les images des décalages, qu’il convient de révéler dans des assemblages spécifiques…

S’inspirant d’un principe formel similaire, Yves Pagès développe, autour du motif récurent d’une allumette brûlée, les fragments d’un mode d’emploi autobiographique, histoire « d’en revenir au même », ou presque.

Cette rencontre entre images et texte se matérialise dans un livre atypique, qui emprunte, en tant qu’objet, aux codes de la boîte d’allumettes comme à celui de la carte routière. Outre qu’il permet au lecteur de l’étaler dans sa longueur en choisissant quelles parties demeurent visibles ou cachées, la forme en leporello recto-verso invite à une lecture perpetuelle, « histoire d’en revenir inlassablement au même. »

Né en 1972 à Amiens, Arnaud Lesage développe un travail photographique axé sur une approche contemporaine du paysage. Au fil du temps, sa propension au voyage et sa production artistique sont devenues indissociables, laissant, au détriment d’un sujet ou d’un lieu privilégié, la part belle à la transformation du réel en signe, ainsi qu’à une transversalité géographique revendiquée. Son projet le plus conséquent, les A

natopées (néologisme, des racines ana et topos) entrecroise à ce jour, sur un intervalle de plus de vingt ans, des clichés judicieusement sélectionnés et assemblés parmi un fonds de plusieurs milliers d’images réalisées dans plus de trente pays. Elles lui ont valu d’être remarqué dans le cadre de plusieurs prix internationaux : Prix Fnac Européen de la photographie, Prix Niépce, Prix HSBC, Grand Prix de photographie de Vevey…, et se voient soutenues institutionnellement (Institut français, DRAC et Conseil Régional de Picardie).

Cette série a été exposée dans différents pays, de Paris à Rome, de Vilnius à Montréal, et a fait l’objet d’acquisitions par la Bibliothèque Nationale de France. www.arnaud-lesage.com

Né en 1963 à Paris, Yves Pagès a publié une dizaine de fictions dont Les Gauchers (Julliard, 1993) et, aux éditions Verticales, Petites Natures mortes au travail (2000 ; Folio 2009), Le Théoriste (Prix Wepler 2001), Portraits crachés (2003 ; rééd. augmentée 2013) et Le soi-disant (2008 ; Folio 2009). Il est en outre l’auteur d’une pièce de théâtre (Les parapazzi) et d’un essai, L.-F. Céline, fictions du politique (Seuil, 1996 ; Gallimard, coll. Tel, 2010).

Membre de l’équipe éditoriale de Verticales depuis 1997, il en co-anime aujourd’hui la direction littéraire avec Jeanne Guyon.

Depuis avril 2010, il a mis en ligne un site de création textuelle & visuelle : www.archyves.net

Anatopées

Texte Yves Pagès
Graphisme Philippe Bretelle
96 pages / 32 quadriptyques photographiques
13 x 32,5 cm (fermé)
Français / anglais
isbn 978-2-918376-15-6

Livre accordéon (format totalement déplié : 5,76 mètres)

Livre leporello recto-verso imprimé en bichromie
sur papier offset 130g/m2
Couverture sérigraphiée, boîte cartonnée.
Fermeture collage papier en un ton direct.
Date de sortie : 15 avril 2013
Prix : 40 €

Anatopées

 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité