• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Albert & Verzone exposent à Rennes « Moscou plages »

Albert & Verzone / Agence VU’

Du mardi 2 octobre au dimanche 4 novembre 2012, les photographes Albert & Verzone présentent à Rennes, sur la place de l’Hôtel de Ville, dans le nouveau quartier de La Courrouze et à Maurepas, « Moscou plages« , une exposition en plein air de 45 photographies grand format. La mise en regard de deux séries de portraits d’Albert & Verzone — des estivants de stations balnéaires européennes d’un côté, et des moscovites de l’autre — interroge la singularité qui sommeille en chacun et laisse la vie s’exprimer sans fard ni faux-semblants.

Deux séries de portraits

Sur un côté de la Place de l’Hôtel de Ville de Rennes, vingt grands portraits en noir et blanc de vacanciers sur les plages de Brighton, de Tylösand ou de Rimini, pointent les différences culturelles européennes. Sur un autre, habillés et en couleurs, des moscovites photographiés à trois périodes charnières (1991, 2001 et 2011) témoignent du temps qui passe et des changements de régime politique à Moscou.

Les photographes Albert & Verzone

Italiens tous les deux, Albert & Verzone sévissent en duo photographique depuis leur première aventure moscovite, en 1991. Alessandro Albert habite à Turin où il enseigne dans un centre d’art ; Paolo Verzone, parisien d’adoption, inclassable, travaille principalement dans la presse magazine. Ils sont représentés par l’agence VU’.

A propos des expositions photos en plein air

Depuis 8 ans, l’exposition d’une quarantaine d’images grand format, à ciel ouvert, à Rennes, met la photographie dans l’espace public, pour faire découvrir la création contemporaine. Pour la première fois, la Ville de Rennes choisit de présenter le portrait comme style de photographie. Albert & Verzone succèdent à d’autres noms prestigieux : Thierry des Ouches, Sebastião Salgado, Klavdij Sluban, Steve McCurry, Gilbert Garcin, Sabine Weiss, Martin Parr et Claudine Doury.

En choisissant d’exposer Albert et Verzone, c’est le portrait photographique qui est mis à l’honneur cette année à Rennes.

Le portrait se fait comme on le faisait jadis dans un studio, mais cette fois-ci en plein air et en lumière naturelle. Les deux photographes utilisent toujours le même dispositif : un pied, une chambre et un décor. Les personnes photographiées posent seules, en amoureux, en bande ou en famille. Toutes les postures et les attitudes sont permises, seul le cadre est imposé par les deux photographes. La collecte est patiente, précise, soucieuse, le contraire de l’image volée.

Des estivants des bords de la Baltique et de la Méditerranée aux anonymes de la société moscovite depuis la chute de l’URSS, les approches diffèrent, les manières de se sentir dévisagé et les individus aussi, mais il se dégage toujours une même humanité. Quasi-exposé à taille humaine sur la place de l’Hôtel de Ville, chaque portrait fait face au visiteur. Dans un effet de miroir garanti, chacun pourra se reconnaître dans une expression, une attitude et un caractère dans l’un des 40 portraits présentés.

Le Studio : Au regard de la spécificité de leur travail, la Ville de Rennes propose aux deux photographes d’organiser un studio photographique éphémère. Sur inscription, les visiteurs pourront se faire photographier gratuitement dans un lieu singulier de la ville et repartir avec un portrait imprimé et signé des artistes. Le mercredi 3 octobre de 12h30 à 16h (lieu à définir)

Rencontre avec Albert & Verzone  : Le mercredi 3 octobre aux Champs Libres à 18h30, dans le cadre des rencontres de la Bibliothèque – salle de conférence. Entrée gratuite (dans la limite des places disponibles). Sur réservation au 02 23 40 66 00.

Alessandro Albert est né à Turin en 1965. Il a commencé la photographie lorsqu’il était enfant, alors qu’il utilisait l’appareil photo de son père. Autodidacte, il se spécialise dans la technique du noir et blanc. Il a travaillé comme assistant auprès de photographes d’architecture et de nature‑morte. En 1988, il devient enseignant au centre d’arts de Turin. En parallèle, il travaille sur des projets personnels destinés aux galeries, le long des plages de Ligurie.

En 1991, il réalise une série de portraits à Moscou avec Paolo Verzone. En 1992, cette série reçoit le Prix Kodak de la photographie ; elle est exposée lors des Rencontres de la photographie à Arles. Deux autres séries seront réalisées ensemble.

Paolo Verzone est plutôt inclassable, ce qui lui plaît bien. Venu du monde de la presse, avec laquelle il continue de collaborer, il sait depuis longtemps que les pages imprimées ne sont pas le lieu exclusif qui portera ses visions ou ses points de vue. Alors, seul ou avec son complice Alessandro Albert, il se lance dans des projets de grande envergure, pour des séries qui interrogent le monde actuel.

La plus remarquable «Seeuropeans», déclinée sur des années, s’intéresse à la façon dont les baigneurs assument leur image sur le bord de mer – d’Italie en Lituanie, de France en Finlande, en passant par la Grèce ou l’Espagne. Portraits à la chambre, stricts, inscrits dans une tradition documentaire qui laisse le sourire, voire le rire, s’installer, ils imposent des personnages qui deviennent le reflet, drôle mais pas toujours réjouissant, de notre société.

La «société des loisirs» n’est ni en place, ni dénuée de sa propre caricature…

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité