Agnès Pezeu entre l’intime et le monumental

agnes pezeu

Agnès Pezeu oscille entre l’intime et le monumental, toiles et installations, peinture et performance avec le corps, son sujet récurent, au cœur de son travail. L’intime, elle le puise dans l’énergie vitale de ses modèles qui sont littéralement couchés sur la toile, leur silhouette dessinée au fusain, avant d’être peint, sans que l’artiste ne touche jamais la toile. Une inversion étonnante où l’artiste est à distance quand le sujet imprègne le support, au sens premier du terme. Restent les vibrations du corps qui a posé, étendu à même la toile, ‘peau à peau’, comme si l’œuvre reflétait son aura.

Un travail incarné qui vibre pourtant d’une certaine immatérialité tant le trait caractéristique de l’artiste reste suggestif malgré sa précision, avec ces jets de couleurs, ces projections, ces coulures, jamais accidentelles. Sa peinture joue avec le plein et le vide, la transparence et l’opacité sur des supports de différentes nature et épaisseurs : toile à beurre translucides, voiles de bateau brutes, toiles micro perforées…

Inscrites aux espaces urbains ou des lieux ouverts, ses pièces monumentales jouent également avec l’espace, qu’elles revisitent et qu’elles racontent : « Temps et contre Temps », évènement plastique, paysagé, sonore et musical à Issy les Moulineaux, Entre – Arada à Istanbul, installation monumentale de toiles dans le jardin du Luxembourg, parcours « Dessein d’eau » avec l’immersion de toiles dans les bassins du Parc de Saint-Cloud… La sculpture métal s’inscrit également dans cette approche de l’espace et de la surdimension avec la réalisation d’une sculpture monumentale en acier corten pour un jardin normand.

Agnès Pezeu

Née à Rouen en 1965, c’est à Aix en Provence qu’Agnès Pezeu entame ses études artistiques qu’elle poursuit à Paris. Ses œuvres restent imprégnées de la nature brute, âpre, parfois violente des paysages du Comtat Venaissin et du Midi. Elle expose principalement à Paris, Tokyo et New York.

Agnès Pezeu

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Patrick Agnellet

Patrick Agnellet : Gourmand d’art, L’art à croquer…

Patrick Agnellet, chocolatier réputé, récompensé par de nombreux prix et distinctions dont celle du ...

nicolas Mingasson

Nicolas Mingasson présente « Destins Dolganes »

En décidant de s’associer à l’Observatoire Photographique des Pôles pour présenter le travail photographique ...