• Participez au sixMic Crowfunding !

Affluence record sur fotofever Paris 2014

fotofever 2014

Au terme de cette troisième édition parisienne réunissant 107 exposants (dont 6 éditeurs) et 9 partenaires, ce sont plus de 14000 visiteurs qui sont venus découvrir la jeune garde de la photographie internationale. Le public venu du monde entier – 27% d’étrangers –, le milieu professionnel et la presse ont salué la manifestation créée et organisée par Cécile Schall.

La fréquentation de fotofever Paris 2014 est en hausse de 50 % et le nombre d’exposants est passé de 65 à 116, le niveau de la manifestation s’en est ressenti, la qualité des accrochages également.

fotofever se positionne comme la photography art fair de la jeune photographie ; c’est dans cette cohérence qu’elle accueille bon nombre de jeunes galeries et leur propose une offre low cost qui tient compte des réalités économiques du marché : le wall, soit 4 mètres linéaires pour 1 500 €, l’édition 2014 en comptait 32. Autre offre attractive, le solo show : 22 cette année.

De plus fotofever est un événement accessible, également par son emplacement, par les prix pratiqués qu’il soit question de celui des oeuvres comme celui des stands, jusqu’au prix du ticket d’entrée — 15 € et 8 € pour le tarif réduit.

Les prix des oeuvres sont tous affichés et beaucoup de photographies sont vendues à des prix très raisonnables, comme notamment la sélection des « start to collect » : matérialisés par des étoiles rouges, ils n’excèdent pas 1000€ et mettent sur chaque stand l’accent sur l’oeuvre idéale pour démarrer sa collection.

fotofever a renforcé son positionnement international avec la présence notamment de dix-huit galeries asiatiques — à noter les excellentes 798 Photo, Pan-View Gallery ou encore Emon Photo –, le continent américain est également représenté, deux galeries sud-américaines ont traversé l’Atlantique ainsi que deux galeries de Los Angeles.

Le destin a voulu que Lucien Clergue décède en plein Mois de la Photo, lui qui a tant fait pour la photographie. Il était exposé à fotofever cette année par Agathe Gaillard, parmi une sélection de photographies de femmes réalisées par les artistes défendus dans sa galerie depuis 1975.

fotofever Paris s’est tenue cette année du 14 au 16 novembre 2014 au Carrousel su Louvre.

Photo : © Thomas d’Aram

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Polar- Prix Sncf 2017

Prix SNCF du Polar 2017

Du 31 mars au 2 avril, SNCF transportera son univers du polar au cœur ...

Ali Rashid

Ali Rashid lauréat de l’édition 2014 du Symposium International de Peinture Paul Ricard

Après délibération du jury, composé d’artistes professionnels, de membres organisateurs du concours, du lauréat ...

Agnès Pezeu

Rencontre / Interview avec Agnès Pezeu

Agnès Pezeu travaille au corps, pas dans un corps à corps, mais au contour ...