• Soutenez artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

31e Baromètre de confiance dans les médias Kantar-Sofres pour La Croix

médias : 31e Baromètre de confiance dans les médias Kantar-Sofres pour La Croix

Les Français retrouvent la confiance dans les médias traditionnels et se méfient d’internet. L’intérêt pour l’actualité est à son plus bas niveau depuis trente ans. 9 Français sur 10 attendent en priorité des médias  « une information fiable et vérifiée ».

L’intérêt des Français pour l’actualité n’avait pas été aussi faible depuis trente ans : selon le baromètre annuel « La confiance des Français dans les médias » réalisé par l’institut Kantar-Sofres et publié ce mardi par le quotidien La Croix. En tout, 62% des sondés seulement affirment suivre les nouvelles avec un grand intérêt, contre 38% qui affirment n’avoir qu’un intérêt assez ou très faible pour les actualités.  Il y a toujours près de deux sondés sur trois qui pensent que les journalistes ne sont pas indépendants vis-à-vis des partis politiques ni des pressions de l’argent. Un nombre encore en augmentation. Même si la confiance envers les médias traditionnels remonte fortement en ce début 2018, mais dans le même temps les Français restent très méfiants envers les informations trouvées sur internet. 76% des Français estiment cependant que « les médias ont plutôt bien rendu compte de l’élection présidentielle » de 2017, contre 18% qui sont d’un avis contraire.

Qu’il s’agisse de la radio (56%, +4% sur 1 an), qui reste le média jugé le plus crédible, de la presse écrite (52%, +8%) et de la télévision (48%, +7%), la confiance est en forte progression. Seul un Français sur cinq (25%), en revanche, juge crédibles les informations qu’il trouve sur internet. Les plus jeunes (18-24 ans) sont les moins sévères (31%), tandis que 45% des plus de 65 ans sont « sans opinion », selon le sondage. En parallèle, si les sites ou applications liées à des journaux restent les sources en ligne préférées des Français, les réseaux sociaux semblent amorcer une légère baisse et ne sont maintenant choisis que par 18% des Français lors de recherche d’informations sur internet.

 Après des épidémies de « fake news« , et alors qu’Emmanuel Macron a annoncé le vote d’une loi sur le sujet pour 2018, 82% des sondés pensent qu’il est assez voire très important que les jeunes Français soient formés à rechercher sur Internet des informations vérifiées, et à déceler les « fake news ». 79 % des Français sont en faveur d’une législation sur ces dernières. Et pour 71% d’entre eux, c’est à l’Education nationale de s’en charger.

« Ce qui est frappant cette année est l’aggravation des fractures par âge et classe sociale« , les mieux lotis étant les plus confiants et les plus vigilants sur internet, souligne Carine Marcé, qui a coordonné l’enquête pour Kantar Sofres.

Étude Kantar Sofres / Kantar Media réalisé en face-à-face du 4 au 8 janvier 2018, pour La Croix, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Photo : La Croix – Kantar-Sofres

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?