• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

26ème édition du Festival du Film Britannique de Dinard

Festival du Film Britannique de Dinard

Créé en 1990, le développement du Festival du Film Britannique de Dinard a suivi celui de la production cinématographique britannique : alors que le nombre de films produits en Grande Bretagne doublait durant cette période, le Festival a vu de même grandir sa notoriété et sa fréquentation.

Le Festival du Film Britannique de Dinard, c’est 5 jours, 5 salles, plus de 30 000 entrées en 2013, une trentaine de long-métrages dont 80% d’avant-premières, une vingtaine de courts-métrages et 6 films en compétition. De nombreuses avant-premières, rétrospectives, hommages aux grands noms du cinéma britannique et séances spéciales rythmeront ces 5 jours du Festival en compagnie des équipes des films en compétition, d’invités prestigieux, du jury et de son président qui remettra, comme Catherine Deneuve l’année dernière, Le Hitchcock d’Or. D’autres récompenses consacreront, quant à elles, le meilleur court métrage, le meilleur scénario et le public décernera également son coup de coeur.

Jean Rochefort sera cette année le Président du jury de cette 26ème édition du festival. Acteur qu’on ne présente plus, Jean Rochefort a alterné des rôles dans des films grands publics et des films d’auteurs, jouant dans plus d’une centaine de films et collaboré avec les plus grands : Luis Bunuel, Robert Altman, Jean Marboeuf, Philippe Labro, Michel Audiard, Claude Chabrol, Pierre Salvadori ou Guillaume Canet et a soutenu les débuts de Régis Wargnier ou Philippe Lioret.

On retiendra les films tournés avec Yves Robert Un éléphant ça trompe énormément en 76 et Nous irons tous au paradis en 77, Philippe de Broca Le Cavaleur en 78 et Alain Cavalier Un étrange voyage en 80 (Prix Louis-Delluc) ainsi que Patrice Leconte Tandem en 87, Le Mari de la coiffeuse en 90 (Prix Louis-Delluc) et Ridicule en 96 (César du meilleur film et nomination à l’Oscar du meilleur film étranger).

Avec notamment 3 César (et 4 nominations) – meilleur second rôle en 76 pour Que la fête commence de Bertrand Tavernier, meilleur acteur en 78 avec Le Crabe-tambour de Pierre Schoendoerffer, et un César d’honneur en 99 couronnant l’ensemble de sa carrière, Jean Rochefort est l’un des comédiens les plus populaires du cinéma français.

Pendant 4 jours, il aura l’occasion de croiser notamment deux personnalités auxquelles le festival rendra hommage : Hanif Kureishi, réalisateur, écrivain et scénariste des films de Roger Michell et Stephen Frears ainsi que l’acteur Gary Lewis, figure emblématique du cinéma britannique.

Fidèle à son esprit d’origine, la notoriété du festival a fait de lui un tremplin, où nombreux, sont les distributeurs qui s’y pressent afin de découvrir des films qui pourront ainsi trouver un réseau de salles après le festival. Le Festival a toujours récompensé des films qui ont ensuite été exportés avec succès : Petits meurtres entre amis (1994), The Full Monty (1997), Billy Elliot (2000),Bloody Sunday (2002) ou encore La jeune fille à la perle (2003), et cette récompense est bien méritée, les cinéphiles pouvant découvrir des oeuvres inédites !

Véritable vitrine d’un cinéma britannique éclectique, vif et contemporain, le Festival du Film Britannique de Dinard accueille chaque année plus de 30 000 spectateurs grâce à une programmation artistique exigeante.

Programmation et Informations pratiques :

www.festivaldufilm-dinard.com

Jean Rochefort

Jean Rochefort

Photo : Georges Biard

Jean Rochefort actuellement dans les salles avec « Floride » de Philippe Le Guay , en compagnie de Sandrine Kiberlain et de Laurent Lucas.

L’histoire : A 80 ans, Claude Lherminier n’a rien perdu de sa prestance. Mais il lui arrive de plus en plus souvent d’avoir des oublis, des accès de confusion. Un état qu’il se refuse obstinément à admettre.Carole, sa fille aînée, mène un combat de tous les instants pour qu’il ne soit pas livré à lui-même.Sur un coup de tête, Claude décide de s’envoler pour la Floride. Qu’y a-t-il derrière ce voyage si soudain ?

Floride - Bande-annonce

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

films : documentaires sur grand ecran

Deux films marquants sur la mer au Forum des images…

Dans les deux films, une puissante image de la liberté et de la nature ...

humanités

Humanités au Musée de l’Homme

Dans le cadre de la saison "Empreintes: l’humanité a rendez-vous au Musée de l’Homme", ...

cinéma du 1er au 8 juin

Au cinéma cette semaine du 1er au 8 juin

Les films au cinéma cette semaine : A war, The door, Alice de l'autre ...