Prix Bayeux-Calvados 2017

Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre récompense un reportage sur une situation de conflit ou ses conséquences pour les populations civiles, ou sur un fait d’actualité concernant la défense des libertés et de la démocratie. 

Du 2 au 8 octobre prochain, Bayeux accueille la 24e édition du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Un hommage au travail et à l’engagement des grands reporters.

Première ville libérée de France, la Ville de Bayeux a lancé en 1994, dans le cadre du cinquantième anniversaire du Débarquement en Normandie, cet événement international annuel. Il consiste en la remise d’un Prix prestigieux à des journalistes du monde entier et concerne les quatre catégories de médias : presse écrite, radio, télévision et photographie. Au-delà de la remise de trophées, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre propose une semaine riche d’échanges, de rencontres, de débats avec le public (jeune et moins jeune) pour prendre le temps de mieux comprendre l’actualité internationale. Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre récompense un reportage sur une situation de conflit ou ses conséquences pour les populations civiles, ou sur un fait d’actualité concernant la défense des libertés et de la démocratie. Le reportage doit avoir été réalisé entre le 1 er juin 2016 et le 31 mai 2017. Les catégories de médias représentées : radio – photo – télévision (format court et long) – presse écrite – jeune reporter (presse écrite en 2017) – image vidéo

Cette année, c’est Jeremy Bowen qui présidera les travaux du jury . Jeremy Bowen a couvert la majeure partie des conflits survenus dans le monde. La guerre au Salvador, la révolution roumaine, l’Afghanistan, l’Irak, le Liban, l’Afrique du Sud, le conflit israélo-palestinien, les révolutions arabes, la guerre en Syrie… Jeremy Bowen est partout. Journaliste télé, mais aussi radio, il a reçu de nombreux prix internationaux dont trois Prix Bayeux-Calvados.

 » C’est un grand honneur pour moi d’être cette année président du jury. Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre jouit d’une excellente réputation et je suis très fier de l’avoir remporté par le passé. En raison de son histoire, Bayeux est le lieu idéal pour débattre de ce qui se fait de mieux, en matière de journalisme, dans les lieux les plus périlleux du monde, et célébrer le reportage de terrain. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin d’un journalisme de qualité, quel que soit le média. Tous les acteurs des conflits actuels veulent contrôler les médias sur les champs de bataille. Nous nous devons d’apporter de la lumière dans les recoins les plus sombres de la planète, et de faire de notre mieux pour rechercher la vérité et la montrer. Ils sont nombreux à vouloir nous en empêcher, et c’est la raison pour laquelle il est de plus en plus dangereux d’exercer ce métier. En accueillant ce festival unique en son genre, Bayeux nous offre un moment de paix et de répit pour réfléchir à ce que nous faisons et pour comprendre comment nous pouvons le faire encore mieux.  » Jeremy Bowen

L’actualité internationale comme outil d’éducation aux médias

En partenariat avec le Département du Calvados, la Région Normandie et les Rectorats de Caen et de Rouen, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre propose chaque année, depuis 1996, une programmation dédiée au public scolaire. Grâce à ces rendez-vous pédagogiques, collégiens et lycéens se tournent vers l’actualité internationale et s’ouvrent à une meilleure compréhension du monde. Cette année, les lycéens seront plus de 2 300 à participer au Prix Région des lycéens et apprentis de Normandie. Une opération sans pareil qui s’étend sur tout le territoire et qui offre à chaque élève un temps de réflexion autour de la démocratie. Les Classes Prix Bayeux-Calvados permettront, quant à elle, à plus de 100 jeunes, de vivre pleinement l’événement grâce à une immersion pendant trois jours. Enfin, de nombreux établissements normands recevront, en leur sein, le collectif #Dysturb. Une rencontre qui permet aux élèves de mieux décrypter l’actualité et les médias qui la diffusent. Collégiens, lycéens, tous sont invités à la réflexion à l’occasion du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre qui demeure à ce titre un outil pédagogique sans équivalent.

Regard des jeunes de 15 ans

Portée par le Département du Calvados, Nikon et l’Agence France-Presse (AFP), l’opération Regard des jeunes de 15 ans invite les collégiens à se tourner vers l’actualité internationale à travers une sélection de 20 photographies réalisée par l’AFP. Après un travail de lecture de l’image, d’analyse et de mise en contexte effectué en classe avec leurs professeurs, les élèves votent pour le cliché qui représente, selon eux, le mieux le monde dans lequel ils vivent. Lancée en 2008 à l’occasion du 15e anniversaire du Prix Bayeux-Calvados, Regard des jeunes de 15 ans est devenu le rendez-vous pédagogique incontournable de la rentrée des élèves de 3e . Auparavant destinée aux collégiens du Calvados uniquement, l’opération s’est, depuis 2015, étendue au niveau national. Cette année, une nouvelle étape est franchie grâce à la participation des pays européens partenaires du Calvados. Un site internet permet à tous les collégiens de participer et offre une lecture nationale mais également régionale et départementale des résultats. Un véritable regard croisé ! À noter : l’an dernier, plus de 5 500 jeunes à travers la France ont pris part au vote.
www.prixbayeux.org/regarddesjeunesde15ans

Durant une semaine, l’actualité internationale est au cœur de nombreux rendez-vous à Bayeux : expositions inédites, soirées débats, projections, salon du livre, rendez-vous scolaires. Des rencontres, des échanges entre le public et les grands reporters. Rendez-vous donc, du 2 au 8 octobre prochain autour de ces femmes et hommes de terrain qui, à travers leurs reportages, témoignent au quotidien des violences du monde.

Le site du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre:
http://www.prixbayeux.org

MOSUL: Theatrical Trailer

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Art 42

Art 42 : 150 œuvres de 50 artistes sur 4000m2

Art 42, 150 œuvres de street artistes dans le premier musée gratuit et permanent ...

Manche - A bientôt dans la Manche…

Toute l’année on prend le temps de vivre dans la Manche !

Dans la Manche, qu’il s’agisse de musiques, de sports de rue, de photographie ou ...

Génération IAM braque les projecteurs sur l’énergie créatrice des pays d’Asie

Incredible Artist Movement (IAM) est né d’une collaboration entre Zahra Giacomini, Gwladys Ramette et ...