• Participez au sixMic Crowfunding !

20ème édition du Mois de la Photo

Vingtième édition pour le Mois de la Photo qui s’apprête à investir des dizaines d’endroits différents dans Paris pour y exposer une centaine d’événements.
Des thématiques aussi variées que captivantes concoctées depuis deux ans par les commissaires de l’exposition qui ont rivalisé d’imagination.

[vc_dropcap type= »type1″ first_letter= »T » first_letter_color= »#dd9933″]

Trois thèmes omniprésents dans la photographie contemporaine ont été choisis pour cette 20ème édition du Mois de la Photo:

[/vc_dropcap]

Berceau de notre civilisation, elle nous ravit toujours par sa beauté ; mais elle fait l’objet depuis quelques années d’une actualité qui nous bouleverse, et son lot d’images tragiques et les enjeux géopolitiques qu’elle représente font d’elle une plaque tournante de l’Occident.

Le photographe est ici non seulement un artiste mais un journaliste photo reporter dont les photos deviennent de saisissants témoignages.

Les peuples bordant la Méditerranée ont tous des langues, des cultures, des religions, des coutumes et

modes de vie, des musiques et mœurs différents ce qui y explique la complexité des réalités sociales et politiques.

Pays de vacances ou pays d’exil, pays en plein essor ou pays plongés dans une crise économique chronique, pays chargés d’histoire, pays de mémoire, le photographe est un témoin qui fixe ces différences pour en perpétuer le souvenir à travers le temps et pour nous en informer afin que nous en soyons conscients.

La Méditerranée s’aborde et se conjugue sous les regards de jeunes photographes ou de regards plus mûrs.

Depuis l’apparition de la photographie, les amateurs ont contribué à fournir de nombreuses photos-souvenirs de leur vie, de leurs voyages, de leur participation aux conflits armés, aux événements qui ont marqué leur histoire et celle de notre pays.

Grâce à leurs photos, nous avons pu pénétrer dans l’intimité de leur vie, partager non seulement leurs moments de bonheur, de tendresse, mais aussi leurs drames qu’ils aient été personnels ou nous aient tous concernés.

La Maison européenne de la Photographie grâce à Michel Frizot, nous invite à les regarder afin qu’elles ne tombent pas dans l’oubli.

La Société Française de Photographie est très active pour trier, identifier et sauvegarder ces photos d’anonymes, ces derniers étant ceux qui produisent le plus grand nombre de photographies.

Nos artistes contemporains participent activement à cette collecte, que ce soit Stéphanie Solinas qui classe les Déserteurs du Père Lachaise, Romaric Tisserand qui attire notre attention sur un soldat portugais en Angola, ou bien encore Miki Nitadori qui se consacre à la diaspora japonaise à Hawaï.

De ces photos aux sujets divers et si variés, émergent parfois des talents qui deviendront des grand noms de la photographie.

L’ intime est notre jardin secret, la part de notre vie et de nous-mêmes que nous cherchons par tous les moyens à protéger si ce n’est à cacher. Or, la communication incessante de notre société et ses réseaux sociaux de plus en plus nombreux et actifs fragilisent cette intimité.

La photo de soi est bien souvent devenue pour nombre d’entre nous, un moyen de prouver que nous existons, et la notion d’intime semble avoir été violée pour laisser place à celle de voyeurisme exacerbé, de narcissisme égocentrique.

L’intime est tout autre et quand il le saisit, c’est à ce moment précis que le photographe devient artiste;

quand il arrive à capturer l’âme de son sujet pour mieux le faire revivre dans le portrait qu’il réalise.

Capturer l’intime c’est capturer une émotion, une sensibilité, une tendresse, une violence, c’est capturer ce qui vit au plus profond de chacun d’entre nous.

Le Mois de la Photo à inviter une trentaine d’artistes à pénétrer au cœur de cet intime: Ainsi Marianne Rosenstiehl, Richard Schroeder, Carole Bellaïche, Roberto Frankenberg, Jean-Robert Dantou, Roman Vishniac… Leurs photos révèlent la passion qu’ils nourrissent pour leur art et pour la part de beauté secrète qui nous habite tous.

[vc_dropcap type= »type1″ first_letter= »C' » first_letter_color= »#dd9933″]

est donc à un foisonnement de belles expositions que nous convie ce Mois de la Photo 2014, des
expositions pour tous les goûts, qu’elles soient douces, gaies, colorées… Mais des expositions qui, toutes, sont empreintes d’une grande sincérité.

Le Mois de la Photo c’est aussi des lectures de portfolio, des débats, des conférences, des concerts, des tables rondes, des concours, des prix…

[/vc_dropcap]

C’est donc à un foisonnement de belles expositions que nous convie ce Mois de la Photo 2014, des
expositions pour tous les goûts, qu’elles soient douces, gaies, colorées… Mais des expositions qui, toutes, sont empreintes d’une grande sincérité.

Le Mois de la Photo c’est aussi des lectures de portfolio, des débats, des conférences, des concerts, des tables rondes, des concours, des prix…

le Mois de la Photo c’est sur : moisdelaphoto.fr

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Maryse Wolinski

Charlie Hebdo : La « contre-enquête » de Maryse Wolinski

Maryse Wolinski, la veuve du dessinateur Georges Wolinski, tué le 7 janvier dans l'attaque ...

Capitaine Marleau

« Marleau » une gendarme a little déjantée débarque sur France 3

En septembre, le « Capitaine Marleau » fait sa rentrée sur France 3. Cette ...

Henri Manguin

Henri Manguin : Un fauve chez Bonnard !

Le musée Bonnard du Cannet consacre sa saison estivale et jusqu’au 31 octobre prochain ...