• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

13e édition du Marathon des mots, festival international de littérature de Toulouse Métropole

Marathon des mots 2017

Le Marathon des mots, édition 2017, traverse l’Atlantique et met le cap sur le Golfe du Mexique et la mer des Caraïbes en compagnie des écrivains venus d’Amérique Centrale (Cuba, Costa Rica, Guatemala, Haïti, Martinique, Mexique, Porto Rico, Vénézuéla) et Latine (Bolivie).

Du 22 au 25 juin, artistes et écrivains se donnent rendez-vous pour la 13e édition du Marathon des mots, festival international de littérature de Toulouse Métropole. Le Marathon des mots pour cette nouvelle édition, traverse l’Atlantique et met le cap sur le Golfe du Mexique et la mer des Caraïbes en compagnie des écrivains venus d’Amérique Centrale (Cuba, Costa Rica, Guatemala, Haïti, Martinique, Mexique, Porto Rico, Vénézuéla) et Latine (Bolivie). Dix-huit écrivains publiés récemment par des maisons d’éditions françaises – dont Patrick Chamoiseau, Guadalupe Nettel et Leonardo Padura, grande figure des lettres cubaines – prendront part à des rencontres et des lectures dans toute la métropole toulousaine. On y découvrira la toute jeune scène littéraire mexicaine, remarquée par les éditeurs du monde entier et représentée à Toulouse par Aura Xilonen, Eduardo Rabasa, Laïa Jufresa ou Antonio Ortuño. Un concert d’Arielle Dombasle et Nicolas Ker (Poni Hax) viendra clôre ces quatre jours et trois nuits placés sous le signe du « Mundo Latino » .

Le cycle « Mundo Latino » fera entendre la voix d’écrivains d’Amérique Centrale (Golfe du Mexique et Caraïbe), rendra hommage à Malcolm Lowry, aux Prix Nobel Octavio Paz, Derek Walcott et saluera l’oeuvre « mexicaine » de J.M.G. Le Clézio. La littérature mexicaine comme la littérature cubaine a produit de longue date de très grands écrivains : Juan Ruflo, Octavio Paz, Carlos Fuentes, Alejo Carpentier, Reinaldo Arenas ou Elena Poniatowska pour n’en citer que quelques-uns… Les pays d’Amérique Centrale et la Caraïbe ont en commun une forte et ancienne tradition culturelle et littéraire, vivifiant depuis les années 1930 la littérature hispanique et mondiale.

La scène littéraire contemporaine est tout aussi vivante, rebelle et engagée – les écrivains (Mayra Santos-Febres, Rodrigo Blanco Calderón, David Toscana) trouvant leur inspiration auprès des grands maîtres du réalisme magique ; témoignant comme Edmundo Paz Soldán, Daniel Quirós, Karla Suárez ou Zoé Valdés d’une réalité mondiale en crise ou portant tel Rodrigo Rey Rosa, Enrique Serna ou Martín Solares un regard acéré et souvent ironique sur nos contemporains.

A ces voix hispaniques se mêleront à Toulouse celles d’écrivains francophones venus d’Haïti (Néhémy Pierre-Dahomey) et des Antilles (Patrick Chamoiseau). On entendra aussi les grands reportages de Jean-Paul Dubois au Mexique (Jusque-là tout allait bien en Amérique, réédité à L’Olivier) ; la fascination de J.M.G. Le Clézio (Le rêve mexicain, Diego et Frida) pour le Mexique au travers d’une soirée de lectures ; les mots de Malcolm Lowry (Au-dessous du volcan), soixante ans après sa disparition et enfin ceux du poète Derek Walcott, Prix Nobel de littérature, originaire de Sainte-Lucie, chantre de la Caraïbe, décédé en mars dernier.

Toulouse, métropole des savoirs et des réussites :

Dans le cadre de « Toulouse, métropole des savoirs et des réussites », le Marathon des idées est l’occasion de rassembler des écrivains et des intellectuels pour des rencontres doublées de lectures. Au total, ce sont près de 175 lectures, rencontres et performances proposées dans 60 lieux de la métropole toulousaine.

Le Marathon des idées sera l’occasion d’une radiographie de la France d’aujourd’hui en compagnie d’une vingtaine d’écrivains et intellectuels – comme un pendant littéraire et intellectuel aux Habitants du documentariste Raymond Depardon. Une variation sur les hommes et les femmes de ce pays, sur les lieux, les paysages urbains et ruraux et les vies qui s’y attachent dans cette France qui n’en finit pas de douter d’elle-même, de son identité, de ses identités, de son déclin supposé ou non, de sa capacité à faire coexister et vivre des Français d’origines multiples ensemble.

Pas de solutions, pas de tracts, mais des réflexions partagées, des lectures et des rencontres, nourries du regard et des expériences de ces écrivains et intellectuels parmi lesquels Jean-Baptiste del Amo, Dick Annegarn et les Amis du Verbe, Christian Authier, Aurélien Bellanger, François Bégaudeau, Omar Benlaala, Magyd Cherfi, Cécile Coulon, Fatou Diome, Négar Djavadi, Raphaël Glucksmann, Simon Johannin, Serge Joncour, Karim Miské, Emmanuelle Pagano, Sylvain Prudhomme, Thomas B. Reverdy, Shumona Sinha, Sylvain Venayre, Nina Yargekov…

Depuis sa création, le Marathon des mots invente et produit des lectures et des « petites formes » littéraires, produit de la rencontre entre des écrivains et d’autres artistes, entre la littérature et la scène. Le Marathon des mots accueillera de nombreux écrivains français dans le cycle « Un monde en soi – Territoires de l’intime » : Santiago H. Amigorena, Patrick Autréaux, Lionel Duroy, Julia Kerninon, Laurent Mauvignier, Marcus Malte, Blandine Rinkel, Anne Wiazemsky. Au programme, également des hommages à Eric Rohmer, à Matthieu Galey par Didier Sandre, de la Comédie-Française et à Françoise Sagan par Marie-Ève Lacasse (Peggy dans les phares, Flammarion) et la comédienne Anne Alvaro. La Fondation La Poste proposera une série de lectures de correspondances (François Mitterrand, Sade, Camus / Malraux, Cézanne /Zola) à la Chapelle des Carmélites et au Musée des Augustins.

À Toulouse, la Méditerranée n’est jamais très loin : Alice Kaplan pour une grande journée consacrée à l’oeuvre de Camus ; Abdellah Taïa, lauréat d’une bourse de création de Toulouse Métropole ; et Christophe Ono-dit-Biot seront au programme des « Conversations méditerranéennes ».

Musique et  littérature :

Littérature et Musique feront aussi bon ménage et on entendra la poésie toute celtique de la chanteuse Cécile Corbel (Arrietty) ; une performance de poésie sonore de Nicolas Rouillé et David Quertelet, lauréats d’une bourse de création de Toulouse Métropole, à la Cave Poésie René Gouzenne ; Gaëtan Roussel Dire au revoir en compagnie de Clotilde Hesme et de Grégory Gadebois ; l’émotion à fleur de mots de Marie Modiano à lire son dernier roman Lointain avec la complicité de Peter von Poehl et Sébastien Grandgambe tandis que son ami Emmanuel Salinger lira Le seigneur des porcheries de Tristan Egolf.

On en oublierait presque le cycle « Uppercut » qui rendra hommage à Mohamed Ali par la voix de Jacques Bonnaffé et les mots de Norman Mailer ; accueillera l’ex-boxeuse et écrivain Aya Cissoko, Jacques Henric et la mexicaine Aura Xilonen ; plongera dans les archives de la Dépêche du Midi à la rencontre des grands boxeurs du monde entier…

Retour, enfin, de la « Nuit blanche » avec, dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 juin de 22h00 à 2h00 du matin, un intense marathon de lectures et de musiques consacré à la ville de New York, aux années 80, à ses artistes (Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Andy Warhol) et autres oiseaux de nuit (Cookie Mueller)…

Ouverture de la billetterie le 17 mai  sur : http://www.lemarathondesmots.com/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

val thorens

il va faire bon cet hiver dans la station de Val Thorens

Soucieux d’offrir des vacances réussies à ses clients, Val Thorens lance cet hiver le ...

Georges Dorignac

Georges Dorignac (1879-1925) « Dessins rouges et noirs »

Léon-Georges Dorignac a été attiré par l’art dès son plus jeune âge, intégrant à ...

Eppur si muove : Art et Technique un espace partagé

Conçue pour être une aventure unique, cette exposition s’est construite grâce au rapprochement de ...