• Participez au sixMic Crowfunding !

12 illustrations de Christian Roux tirées du livre « Le loup et les sept chevreaux »

Christian Roux

Sur le thème commun à tous ses artistes et qui est celui des animaux, la galerie FLAIR présente à chacune de ses expositions, des œuvres contemporaines accompagnées d’objets de curiosités, de livres et de revues. Du 23 mai à la fin juin 2015, il sera possible d’y admirer douze illustrations de Christian Roux, tirées du livre  » Le loup et les sept chevreaux  » paru en janvier 2015 aux Editions du Seuil Jeunesse.

Pour donner une nouvelle et originale version de ce conte populaire allemand recueilli par les frères Grimm, Christian Roux a effectué, durant plusieurs mois, un travail tout en finesse et en précision, en scannant et en transférant sur Photoshop avant d’y apposer les couleurs, l’ensemble des illustrations entièrement travaillées manuellement à la mine de plomb. Le résultat est bluffant, les dessins jouant de transparence et de flouté, le tout avec juste quelques couleurs essentielles, et surtout un noir qui a lui seul goberait tous les petits chevreaux, et qui donne aux ombres et aux ciseaux, toute la dimension indispensable pour faire frissonner le jeune public et passionner les plus grands.

Un parcours sans faute pour Christian Roux qui fait de ses illustrations des images emplies de mystères et dont les effets graphiques plongent cet ancien conte dans une contemporanéité où l’esthétisme des détails captivent les lecteurs, les inquiètent et les maintiennent en haleine jusqu’au dénouement heureux de l’histoire.

Autodidacte des années 70 durant lesquelles il apprît seul à dessiner au son du rock’n’roll avec pour maîtres Rothko, Bonnard, Chardin, Le Greco sans oublier dans un autre registre, Topor et Sempé qu’il apprécie tout particulièrement, Christian Roux a noirci de nombreuses feuilles de papiers, donné vie à une multitude d’ univers et de personnages tout droit sortis de son imaginaire et qu’il place un jour de culot sous les yeux de Jean-François Bizot à la rédaction d’Actuel , lequel fait publier ses illustrations sur le champ sous son pseudo de l’époque Cathy Millet.

Cathy Millet alias Christian Roux rencontre par la suite Georges Wolinski, et c’est l’entrée à Hara Kiri, puis Charlie Mensuel. A partir des années 80 et jusqu’à aujourd’hui, il enchaîne les collaborations en France avec Libération, le Monde, Glamour, Marie Claire, Cosmopolitan, le Magazine Littéraire, Lire, Psychologies, XXI et à avec la presse internationale : Vogue Italie, The New Yorker, The Washington Post, The Wall Street Journal… Il participe aussi à des campagnes publicitaires (Air France, Kodak…), à la création d’affiches originales lithographiées (Will’s wine bar, Concerto Média, Charles Heidsieck) et réalise également des dessins animés pour La Redoute, l’Inserm, Tamagucchi.

C’est en créant des illustrations pour son fils Abel que lui vient le goût du livre pour la jeunesse, domaine où il a su imposer sa patte et son talent, restant fidèle à lui-même. A son style inimitable, Christian Roux ajoute sa simplicité.

Cet adepte de la devise « less is more », – autrement dit moins on en fait, mieux c’est-, aime donner une impression de facilité quant à l’exécution de son travail alors qu’il a exigé un grand investissement dès le départ : « Je n’aime pas qu’on sente la sueur » dit-il en souriant. Talent, style, savoir faire, simplicité…Christian Roux, quelque soit le domaine qu’il illustre, presse, publicité, livre de jeunesse ou bien dessin animé, poursuit sa carrière en solitaire :

« J’aime bien faire les choses dans mon coin. J’ai toujours été un franc-tireur et je n’ai jamais voulu faire partie d’une chapelle ou d’un clan »explique-t-il.

Après une vingtaine de livres dont les très remarqués « Le Lapin et le Tigre » (Seuil Jeunesse) et « La boîte à lettres » (Albin Michel Jeunesse), en 2015, il sort son petit dernier, le prometteur : « Le loup et les sept chevreaux ». Ce livre commandé au préalable par un éditeur coréen, a été adapté par la suite au Seuil Jeunesse. Les douze illustrations issues du livre sont à admirer pour la première fois chez FLAIR Galerie.

Informations pratiques

Exposition du 23 mai au 27 juin 2015

FLAIR Galerie
11 rue de la Calade – 13200 Arles – France
http://www.flairgalerie.com

Le loup et les sept chevreaux

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Les Lapidiales

Le Festival des LAPIDIALES en Charente Maritime

Les Lapidiales sont nées de la volonté de créer un espace d’art en perpétuelle ...

Gitane à la guitare

Bastien Aubry et Dimitri Broquard « Gitane à la guitare »

C’est l’histoire de deux amis qui se rencontrent à l’École d’Arts Visuels de Bienne ...

Lyes Hammadouche

« Tout est parti d’une colonne » carte blanche à l’artiste Lyes Hammadouche

Ouvert depuis 2008 au public, le Collège des Bernardins propose une programmation culturelle riche ...